Critiques,  J-K-L,  Maisons d'Edition,  Manga,  Pika

Kaguya-sama : Love is War

À l’amour comme

à la guerre !

 

Kaguya-sama : Love is War est un Seinen, comédie romantique écrit et dessiné par Aka Akasaka. La série suit son cours au Japon avec déjà 20 tomes à son compteur ! En France, les éditions Pika nous délivrent de l’impatience avec les deux premiers tomes fraîchement sortis en ce mois de Mars 2021.

À l’académie Shûchiin, deux membres du Bureau des Élèves (BDE) font forte impression. Il s’agit de Miyuki Shirogane le président, ainsi que de Kaguya Shinomiya la vice-présidente. Malgré leur classe sociale bien différente, ils forment un duo qui semble inaccessible.

Le temps passe et tous deux semblent éprouver des sentiments pour l’autre mais… Plutôt que de déclarer sa flamme au coin d’un arbre avec au préalable une love letter d’envoyée, ils envisagent cela différemment. Ce n’est pas à eux de faire ce premier pas ! S’ils le font, ils ont perdu ! L’amour est un véritable champ de bataille et celui qui avoue ses sentiments sera celui qui aura capitulé !

Six mois se sont écoulés et pas grand chose ne s’est passé. C’est une véritable guerre des tranchées, une drôle de guerre comme on dit ! Chacun est persuadé que l’autre va bouger et faire le premier pas. Après tout, l’autre ne pouvait que tomber amoureux, il finira bien par craquer. Mais leur pensée est semblable et personne n’agit.

L’impatience se fait vite sentir et l’assaut est alors lancé ! Une bataille n’est jamais gagnée d’avance et nos deux protagonistes redoublent donc d’imagination afin de créer des stratégies toutes plus incroyables les unes que les autres. On se croirait dans une partie de Go entre Meruem et Komugi de Hunter x Hunter ! Mais ici la partie est encore plus serrée, Shirogane et Kaguya sont très intelligents, cependant leurs plans ne sont malheureusement pas infaillibles…

Assez vite, à force d’attaques à répétition, on voit que des progrès dans leur relation se font sentir. Tous deux souhaitent la même chose, faire avouer à l’autre leur amour, cependant pour se faire, un rapprochement est inévitable, c’est ce qui va autant les faire craquer que nous lecteurs, et ça nous fait fondre…

Surtout qu’ils ne sont pas seuls au BDE, mais lors de ce premier tome vous ne verrez qu’un autre membre, il s’agit de Chika Fujiwara ! Elle va en quelque sorte servir de trouble fête mais on aura l’occasion d’y revenir ne vous inquiétez pas.

 

 

Ce qui est très plaisant avec ce manga, c’est sa réalisation. Elle est tout bonnement superbe. On va beaucoup s’appuyer sur les pensées de nos deux protagonistes pour vraiment comprendre tout ce qu’il se passe et comment ils voient les choses. Et ce n’est pas tout ! Pour ceux qui ont vu l’anime, il y avait une voix off (qui était juste excellente par ailleurs!) et pour ceux qui se demandent, elle est toujours là, plus off que jamais…M’enfin elle est là, elle fait plaisir, et elle est toujours aussi bien placée ! Comme quoi l’adaptation anime était vraiment bien réalisée.

Les situations s’enchaînent très bien et chacune de ces dernières à le droit à son originalité et à son lot de surprises ! Même sur un jeu assez simple, il y a plein de rebondissements en tout genre qui font que même pour nous lecteurs, il est difficile de savoir qui va l’emporter. En prenant en plus en compte le joker ultime, Chika, c’est encore plus imprévisible ! De ce fait, nous avons tout le temps envie d’en lire plus, et on finit par littéralement boire le tome sans avoir étanché notre soif d’engloutir tous les autres tomes qui vont suivre.

Tout ceci nous le devons en grande partie aux personnages. Notre président du BDE, Miyuki Shirogane est un roturier qui par extension vit dans une famille modeste. Malgré ça, il est pour beaucoup un génie et c’est le cas de le dire puisqu’il a parmi les meilleures notes du pays ! C’est donc tout naturellement qu’il obtient la plus “haute place” que l’on peut recevoir dans un établissement en tant qu’élève. Cela lui vaut l’admiration de beaucoup au point d’être placé sur un piédestal. Sauf qu’en dehors des études, ce n’est plus tout à fait le même, et sur des sujets comme l’amour il n’est… pas très doué dira-t-on.

Quant à Shinomiya Kaguya, c’est à quelques détails près le même genre de personnage. Une différence de taille les sépare puisqu’elle est la fille de Gan’an Shinomiya, le président d’un très grand groupe. Elle possède donc une très grande richesse et c’est sans surprise qu’elle vit dans une maison gigantesque avec maints domestiques à son service pour quasiment toutes les tâches du quotidien. Dans ces conditions, il y a assez peu de place pour une vie sociale dite “commune” et donc de banales sujets peuvent, pour elle, être source de difficulté. Un peu comme Aki Adagaki dans Masamune-kun’s Revenge. C’est donc assez amusant de voir qu’aussi bien Shirogane que Kaguya, sont nuls en amour et pourtant, qu’ils font toutes sortes de stratagèmes afin de forcer l ‘autre à avouer ses sentiments. Je n’ai qu’une chose à dire : o’kawaii koto :smug:

 

“Du bétail à l’apparence humaine… Un parasite dépendant constamment des autres et sans fierté… Tout dans les seins et rien dans la tête… Quelle affreuse créature…”

– Kaguya Shinomiya

 

Comment pourrais-je parler des personnages sans mentionner la fameuse, l’illustre Chika de Kaguya. En effet, Fujiwara Chika outre sa Chika dance extraordinaire, c’est aussi un personnage de génie qui va déjouer sans aucun état d’âme les plans de ses compères, enfin surtout sans le savoir. Elle nous est présentée comme quelqu’un d’un peu simple et c’est le cas. C’est aussi ce qui fait sa force, elle est clairement en décalage comparé aux autres et ça ajoute une touche  mignonne, une bonne dose d’humour et c’est super. Même si elle s’apparente à la théorie du Chaos pour nos protagonistes, elle est absolument géniale et je ne verrai pas l’histoire sans ce personnage ! On ne peut que l’apprécier !

 

 

On peut aussi apprécier les dessins mais là c’est différent. C’est simple comme Chika et possédant la même efficacité que cette dernière mais pour le coup c’est assez “basique” malgré quelques planches vraiment jolies! Ils sont clairement corrects,  pas de quoi casser trois pattes à un canard non plus, ça reste tout du moins très agréable. Toutefois j’aime bien le chara-design, surtout au niveau des yeux où il y a eu un bon travail de fait notamment pour ceux de Kaguya que je trouve excellents.

En fin de compte, j’aime beaucoup. Comme de nombreuses autres personnes j’ai d’abord vu l’adaptation en anime et c’est quand même avec un immense plaisir qu’on lit cette version papier qui répond à nos attentes. Vous qui aimez les comédies ou les romances n’hésitez pas, vous ne serez pas déçu de ce Kaguya-sama, en plus les deux premiers tomes sont déjà disponibles !

H.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *