Critiques,  Maisons d'Edition,  Manga,  S-T-U,  Vega-Dupuis

Secrets of Magical Stones

Chercheurs de 

pierres magiques

Secrets of Magical Stones est un Shônen de Marimuu, publié au Japon depuis 2019 où il compte pour le moment 3 tomes. Il nous arrive en France aux éditions Vega-Dupuis avec un premier tome en Septembre 2021.

 

Mana quitte son village pour la grande ville de Lithos où elle a été acceptée au Ministère des pierres précieuses. Dans un monde où la technologie fonctionne avec ces fameuses pierres, son travail est maintenant de partir à leur recherche. Mais Mana est du genre maladroite et aura du mal à s’en sortir, d’autant que sa camarade Rei Owen n’est pas très coopérative.

 

Tout d’abord, j’aimerais dire que l’auteur décrit parfaitement bien son univers, on a même des fiches détaillées du monde dans lequel l’histoire évolue, si bien qu’on ne se sent perdu à aucun moment, ce qui rend tout de suite la lecture plus agréable. On peut dire également rien qu’avec ce premier tome que le bestiaire et l’imagination de l’auteur est riche et original, nous promettant de nombreux monstres aux physiques intéressants, et une histoire passionnante en découvertes.

Le fait que la ville utilise un carburant particulier pour tous les objets (les pierres précieuses) me fait penser à plusieurs mangas. Ce n’est donc certainement pas une nouveauté. Je me rappelle notamment d’un monde dans Tsubasa Chronicles où on avait un carburant spécial ou encore Dimension W avec les coils. L’utilisation d’un carburant ou d’une technologie spéciale ramène toujours un côté plus féérique ou steampunk agréable à suivre. Ici c’est certes plus féérique, mais on peut espérer une vision plus sombre à l’avenir avec une utilisation détournée de cette énergie qui me semble quand même surpuissante.

En effet, ces pierres sont trouvées par des récolteurs du ministère mais elles créent des anomalies dans les zones où elles apparaissent, démontrant leur puissance. Si ces anomalies étaient détournées, que se passerait-il? C’est un mystère intéressant qui, j’espère, sera creusé. On ne semble pas en connaître beaucoup sur ses pierres, du moins pas assez, et c’est pourquoi le ministère possède une partie recherche et conception. J’ose espérer qu’on verra cette partie recherche plus à l’œuvre d’autant qu’on pourrait totalement faire un Spinoff du manga avec cette section du ministère tant elle regorge de personnages intéressants.

Pour parler d’un autre mystère, on pourrait s’arrêter sur les yeux de Mana qui sont faits de pierres précieuses et renferment un pouvoir qu’elle ne semble pas contrôler pour le moment. On ne l’a pas vu à l’œuvre et son obtention n’est que vaguement citée par celle-ci, ce qui pourrait promettre encore une intrigue intéressante.

On peut donc dire que Secrets of Magical Stones pose les bases d’une histoire vaste et passionnante au déroulement imprévisible mais prenant. Même si il est pour le moment très Shojo Like avec une jeune fille un peu niaise et son animal de compagnie qui lui parle et qu’elle seule peut comprendre, ce manga se lit tout seul et super vite. Je ne me suis pas ennuyée une seconde bien que  l’histoire ne m’ait pas paru si incroyable que ça pour le moment. Le gros point fort réside vraiment dans l’univers qu’a créé l’auteur et l’aspect découverte qui en découle. Je pense que s’il tourne tout ça de manière organisée et avec un fil conducteur efficace, la suite pourrait être vraiment prenante et excellente. Surtout qu’on voit qu’il a fait un énorme travail de recherche, ne serait-ce que par la référence aux frères Owen qui étaient des géologues connus, mais également à l’utilisation de pierres peu connues qui promet de nombreuses découvertes pour nous, lecteurs.

 

Toutes les pierres précieuses dans cette zone ont été récoltées par ce ministère là-bas, tu sais?

– Mana

 

Les personnages sont pour le moment assez clichés, mais font tous ensemble un plutôt bon ménage. Il y en a déjà beaucoup dans ce premier tome mais leurs noms assez courts permettent de plutôt bien les retenir. Je ne vais cependant pas tous vous les présenter, il vaut mieux que vous alliez les découvrir par vous-même, surtout qu’on n’en aperçoit plus certains qu’on ne les voit vraiment pour le moment.

Parlons d’abord de notre personnage principal, Mana. Elle est la fille clichée des mangas un peu enfantins, avec son animal de compagnie qu’elle seule peut comprendre, sa manière d’être niaise, et son puissant pouvoir enfoui en elle. Elle est accompagnée de son fidèle…hamster? ou du moins un truc rond avec des oreilles, des yeux, un nez et une bouche. À eux deux, ils créent un comique qui est malheureusement souvent du déjà-vu et qui aurait mérité d’être renouvelé, mais qui allège tout de même énormément l’atmosphère et en fait un manga léger et enfantin.

Rei Owen, elle, est la fille d’une haute famille qui est parvenu à rentrer au Ministère avec les meilleurs résultats, mais surtout par elle-même, en travaillant dur. Elle continue d’ailleurs de se surpasser afin de ne pas être en retard sur les autres. Elle est froide et n’a d’yeux que pour le Ministère et la chasse aux pierres précieuses. C’est la colocataire de Mana et elles sont totalement opposées, mais on se doute déjà qu’elles finiront par se rapprocher et se lier d’amitié, surtout que l’esprit d’équipe semble être plus important qu’on ne le pense pour la chasse aux pierres. Elle porte le nom de deux géologues célèbres chez nous, et je pense que c’est pour insister sur son affinité avec les pierres précieuses et son côté fille de la haute. Elle est encore un personnage au caractère plutôt déjà-vu malheureusement, mais qui permet d’amener un côté plus sérieux à l’histoire.

Le trait de l’auteur me plait énormément. Les chara-designs des personnages sont variés et facilement reconnaissables. Ils ont des traits fins et détaillés agréables à l’œil. J’aime bien ce style crayonné que l’auteur à mis en place dans ses décors qui les rendent à la fois simples et en même temps parfois très détaillés, presque réalistes. La mise en page est intéressante et attire l’œil avec de temps en temps des personnages qui sortent de leur case. Le tout reste tout de même parfaitement visible. On a également déjà plusieurs très belles planches qui nous offrent de magnifiques paysages sur la ville où l’environnement où se trouvent nos personnages. Franchement, il n’y a rien à redire sur le dessin de l’auteur qui a un style bien à lui et complet.

 

En conclusion, Secrets of Magical Stones est une plutôt bonne découverte qui manque d’originalité sur certains points mais qui propose d’autres aspects intéressants et prenants. L’auteur décrit parfaitement bien son univers, si bien qu’on n’est jamais perdu et qu’on ne peut que s’émerveiller face à ces pierres précieuses magiques et leur utilisation passionnante. Un certain mystère les entoure et motive notre lecture, on veut en savoir plus sur ces pierres magiques aux drôles d’aspects. On a une histoire qui se lit bien et vite grâce à un univers riche aussi bien au niveau de ses lieux que de son bestiaire, l’auteur ne manque pas d’imagination. Les personnages sont malgré tout assez clichés mais vont plutôt bien tous ensemble. Ils sont déjà nombreux mais leurs noms sont heureusement plutôt courts et faciles à retenir. C’est un manga qui a beaucoup de potentiel et le trait de l’auteur très crayonné et détaillé nous promet de magnifiques planches à venir. C’est un titre qui sort un peu des habitudes des éditions Vega-Dupuis, mais qui peut atteindre un plus large public.

L.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *