Critiques,  Kbooks,  Maisons d'Edition,  N-Z,  Webcomics / Webtoons

Noblesse

Un petit somme

de 800 ans et

tout est changé

 

Noblesse est un Webtoon écrit par Kwangsu Lee et avec Jeho Son au dessin. En France, c’est par la nouvelle branche de Delcourt Tonkam, Kbooks, que nous avons le droit à sa version reliée en grand format en Juin 2021.

Cadis Etrama Di Raizel de par son nom à rallonge, est un noble vampire qui a hiberné pendant plus de 800 ans. Ceci dit, il ne se réveille pas à l’endroit où il s’est endormi mais dans un immeuble abandonné en pleine ville moderne. Il ne connait absolument rien de cette époque ni de ses coutumes et va donc tenter de se fondre dans le décor et, malgré lui, se retrouver dans une école où il va y faire plusieurs rencontres importantes, que ce soit parmi ses alliés ou bien parmi ses ennemis….

Noblesse, avant d’avoir sa version reliée chez nous, a obtenu une adaptation anime chez Crunchyroll en 13 épisodes. À noter toutefois qu’il y a des différences entre les deux, surtout pour le début qui ne commence pas tout à fait pareil.

Raizel est un vampire d’au moins 820 ans, selon la durée de son sommeil, et qui s’est, sans savoir pourquoi, retrouvé dans le monde des humains où il vit désormais chez un de ses serviteurs. Il passe donc paisiblement ses journées en cours et sort de temps à autre avec des camarades de sa classe tout en essayant d’en apprendre plus sur le monde. Frankenstein, son serviteur, l’aide à s’habituer à sa nouvelle vie. Mais toute situation initiale et tranquille mène forcément à un élément déclencheur et ce dernier n’est autre qu’une organisation étrange (parfois digne de la Team Rocket) qui, un beau jour, a laissé un des vampires qu’elle a fraîchement transformé attaquer Suh Yuna, l’amie de Han Shinwoo et qui plus est un camarade de notre cher Raizel. Shinwoo tente d’extirper son amie de là et parvient tant bien que mal à repousser le vampire qu’il n’identifie pas encore comme tel à ce moment. Malheureusement, il a désormais attiré l’attention sur lui et deux membres de l’organisation décident de s’intéresser à lui et de le prendre en chasse.

 



Leur vie change du tout au tout avec cet événement qui n’est pour Shinwoo, Yuna et Woo Ik-Han (autre ami de Shinwoo) que le fruit du hasard. C’est ce changement à la fois brusque et long qui se passe durant ce premier tome.

En effet pour eux cela se passe en très peu de temps. En l’espace d’une semaine, ils apprennent à connaître le sentiment de pouvoir mourir à tout moment par quelque chose qui les dépasse, même si pour l’instant ils ne sont pas bien informés de tout ce qui se passe. Pour nous lecteurs, cela va se dérouler sur l’entièreté du tome, l’auteur prend le temps de placer le décor et tout arrive progressivement, contrairement à l’anime qui avait fait le choix de rentrer plus brutalement dans l’action.

Vous pourriez donc avoir parfois une impression de lenteur, car nous sommes vraiment sur un tome d’introduction, c’est un peu comme si, arrivé à la fin, on vous disait que vous aviez fini le prologue d’un jeu et qu’enfin vous pouviez découvrir ce qu’il vaut vraiment. Car oui l’histoire va beaucoup plus loin, il y a bien d’autres choses à découvrir, encore plus de mystères et d’autres pans du récit qui méritent d’être lus. En soit, on pourrait presque comparer le schéma narratif de Noblesse avec celui de Bleach. Un début assez lent mais qui amène plus loin à bien plus de profondeur et à un intérêt grandissant.

Noblesse est une œuvre qui se juge sur le temps car elle ne dévoile pas tout dès le départ !

C’est pareil au niveau de ses personnages qui ont tous leur secret, que ce soit Raizel qui se réveille mystérieusement après 820 ans, pourquoi avoir eu besoin de dormir si longtemps ? Pourquoi s’être réveillé à ce moment-là ? Il est apparemment un noble, que vient-il faire dans le bas monde alors ? Beaucoup de questions à son sujet qui auront leurs réponses, mais plus tard.

On pourrait en poser tout autant à Frankenstein qui, d’une certaine manière, est même parfois plus entouré de mystère que son maître.

Shinwoo et Ik-Han le sont également à leur manière entre la force surdéveloppée de Shinwoo qui peut nous faire poser des questions quant à son origine, et Ik-Han qui, lui, est toute suite plus “banal” mais dispose d’une grande intelligence qui sera plus que nécessaire. Qui plus est, ils forment un beau duo, mêlant muscles et cerveau, ce qui est simple mais toujours efficace. Surtout que tous les deux sont amis depuis l’enfance, ce qui rajoute un lien profond à leur relation qui peut être exploitée.

 

 

Pour ce qui est de la partie dessin, nous avons bien évidemment les fameuses pages en couleurs classiques des webtoons. Jeho Son a un style sympa au niveau chara design, il colle bien au titre je trouve, par contre pour ce qui est des décors, c’est un peu moins le cas. Les décors sont rarement ce qui est le plus travaillé dans les webtoons mais si on le compare au titre précédemment sorti chez Kbooks, Solo Leveling, c’est en dessous. Cependant, l’auteur s’est amélioré au fil du temps, ce qui est un bon point.

En fin de compte, il est compliqué de juger uniquement sur ce premier tome. Comme je l’ai dis plus haut, Noblesse est un œuvre qui se savoure sur le long terme, le premier tome ne va donc peut être pas vous enthousiasmer plus que ça mais maintenant que le principal est en place, il ne reste qu’à développer et l’histoire prendra un tournant qui sera tout de suite plus intrigant. Dites-vous qu’avec le premier tome, vous n’avez rien vu du potentiel du titre.

H.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *