Critiques,  D-E-F,  Maisons d'Edition,  Manga,  Nazca

Soulmate

Transportée 

dans un autre 

temps avec 

une chance de 

la sauver

Soulmate est un Manhua de Bing Ke Ran au Scénario et WenZhi Lizi au dessin, publié en format web courant 2020. Nazca édition obtient la licence et sort le premier tome en Mars 2022.

 

 

Yu Qi s’endort dans les bras de son amante Yuan Zi. Malheureusement, ou heureusement, elle se réveille le lendemain à l’âge de 17 ans, échangeant totalement sa place avec la Yu Qi de 17 ans. Elle se retrouve alors avec la possibilité de pouvoir rencontrer Yuan Zi plus tôt et de pouvoir passer plus de temps avec son amoureuse rongée par le diabète. Peut-être pourrait-elle même la protéger et l’aider à surmonter les causes de cette future maladie.

 

D’un autre côté la jeune Yu Qi se réveille dans le corps de la Yu Qi de 27 ans et doit s’adapter à ce tout nouveau monde plein de responsabilités et de cruauté, et aider la Yuan Zi souffrante tout en assumant son travail où tout le monde n’est pas de son côté, allant vers une fatalité macabre.

Pour débuter, on peut dire qu’on est dans un Manhua qui oscille entre deux temporalités, inversant la personnalité de la Yu Qi de 27 ans et celle de 17 ans. De ce fait, l’histoire est dans l’ensemble dynamique, on est sans cesse ramené dans le passé, puis dans le présent, avec les deux personnalités différentes qui doivent s’adapter à leur nouveau monde. Ainsi, on ne s’ennuie pas du tout en lisant ce titre qui est par ailleurs riche en rebondissements. En effet, l’une doit s’adapter à une vie future, de grosses responsabilités, un travail qui ne se passe pas forcément bien et une Yuan Zi souffrante, tandis que l’autre à certes déjà vécut ses 17 ans, mais veut tout faire pour sauver la Yuan Zi de cette temporalité et passer plus de temps avec elle. Dans le fond on a un petit air de Tokyo Revenger qui s’en dégage.

Ce que j’ai trouvé de vraiment bien, c’est qu’habituellement on nous montre rarement les deux points de vue des personnalités qui s’échangent, et cette fois-ci on passe autant de temps avec la Yu Qi de 17 ans que celle de 27 ans, ce qui n’est pas courant et rend la lecture encore plus intéressante, d’autant que les deux parties ont des rebondissements prenants et qui donnent envie de lire la suite.

Il y a par contre une petite incohérence, la Yu Qi du passé peut dire qu’elle vient du passé, mais celle du présent ne peut rien dire au risque de mourir dans d’atroces souffrances, un peu comme Subaru de Re:Zero. À moins que l’auteur ne prenne en compte qu’étant donné qu’elle est dans le présent elle ne peut pas influencer Yuan Zi vu que son état est déjà établi, auquel cas ça serait cohérent. ( C’est toujours compliqué les histoires de paradoxes temporels et tout et tout)

Si on oublie ce point là, on peut noter beaucoup de moments mignons. Dans le présent on a énormément d’interactions de couple, elles sont complices, même quand la Yu Qi de 17 ans prend la place de celle de 27 ans c’est mignon, on voit qu’elles sont faites l’une pour l’autre. Et quand celle de 27 ans prend place dans le passé, leur rapprochement se fait rapidement, elles s’entendent vite bien, et on sent que Yu Qi est un pilier pour Yuan Zi. Ce côté mignon s’agrémente d’instants drôles, notamment avec les réactions de Yu Qi et ce, peu importe si c’est celle de 17 ans ou de 27 ans. On remarquera cependant que le ton est plus léger dans le passé que dans le présent.

Mais Soulmate est loin d’être un titre léger, on a une inquiétude constante qui nous pèse, que ce soit dans le passé comme dans le présent. On s’inquiète pour la santé de Yuan Zi, dans le présent celle-ci est bien plus marquée, et dans le passé on se demande à partir d’où tout est parti dans le mauvais sens.

On s’inquiète aussi pour la Yu Qi de 17 ans qui se retrouve dans le présent et qui semble subir des brimades, des coups montés, des secrets que la Yu Qi de 27 ans paraît avoir caché à Yuan Zi. J’ai l’impression que tout est plus grave dans le présent, même si on sent déjà une certaine détresse psychologique chez la Yuan Zi du passé. Le présent a l’air sombre et irréparable alors que le passé nous donne l’impression de pouvoir être changé, comme si Yu Qi allait pouvoir protéger Yuan zi du diabète, et c’est un peu ce qu’elle commence à faire dans ce premier volume.

On se rend alors compte qu’il y a d’énormes responsabilités sur les épaules de Yu Qi, prête à tout pour changer le passé, mais dont celle du passé semble avoir plus de difficultés à s’adapter au présent, plus fragile. Je me demande d’ailleurs à quel moment Yu Qi est devenue plus forte.

J’ai cependant peur du moment où tout va empirer, et ça semble déjà se rapprocher peu à peu. Il est difficile de savoir après ce premier volume si tout va bien se terminer, je vois plusieurs possibilités de fin mais l’auteur a bien su cacher la suite de son scénario. On peut imaginer que l’histoire se termine bien, semi bien ou mal et bien évidemment, on aimerait qu’elle se termine bien car leur couple est juste trop adorable, pourtant, le sort semble s’acharner sur elles.

Au fond, ce Manhua est vraiment sympa, il se lit bien, c’est du Yuri avec une histoire bien développée même si elle réutilise des mécaniques déjà vues. On voit bien et on sent que l’auteur s’y connaît en mangas, notamment avec des références disséminées par-ci par-là, et on reconnait tout de suite quels mangas l’ont inspiré. Et justement, je trouve que l’auteur s’est par moment un peu trop inspiré, j’aurai préféré qu’il se détache un peu plus de ce qu’il connaît pour créer une histoire véritablement originale.

 

Actuellement tu es, ma petite amie!

– Yuan Zi

 

Pour ce qui est des personnages, Yu Qi et Yuan Zi sont les deux qui m’ont le plus marqué par leurs intéractions et leur caractère.

Yu Qi paraît bien plus forte à ses 27 ans qu’à ses 17 ans, mais on sent qu’elle souffre au fond d’elle et qu’elle veut tout faire pour protéger Yuan Zi. Elle apparaît comme pétillante, énergique, prête à tout et également très intelligente. À ses 17 ans elle est plus fragile, plus innocente, mais elle ne se laisse pas marcher dessus. J’apprécie ses deux personnalités, mais j’aimerais que celle de 27 ans se relâche un peu plus, brise sa carapace.

Yuan Zi est un personnage qui a toujours gardé énormément de souffrances en elle, que ce soit dans le passé ou le présent. Elle ne veut pas inquiéter et dans le passé elle a l’impression que personne ne se soucie d’elle. Je pense que l’arrivée de la grande Yu Qi va panser des blessures qui ont beaucoup trop traînées et qui sont devenues irréversibles. Mis à part cela je la trouve vraiment charismatique, peu importe son âge, elle a un style qui ne laisse pas indifférent.

Je ne parlerai pas des autres personnages. Il y a beaucoup de noms à retenir, que ce soit dans le passé ou le présent et je ne les ai pas tous aimés, notamment XinYue mais vous comprendrez en lisant le titre.

En ce qui concerne les dessins, je les trouve corrects sans être non plus incroyables. Le dessinateur a un style bien à lui qui se démarque des autres mais les personnages sont bien dessinés sans trop l’être non plus. Le niveau est cependant plutôt bon pour un Webcomic, même s’il est un peu en dessous d’un manga classique. J’ai notamment trouvé la mise en page et l’articulation des cases bonne et cohérente, on n’a pas l’impression qu’il manque une case pour comprendre le geste du personnage, ce qui est parfois le cas dans les formats Web. En réalité j’aime bien les dessins, je trouve qu’ils collent bien à l’histoire et qu’ils sont intelligemment utilisés et j’aimerais voir encore plus de scènes de romance entre ces deux personnages.

 

En conclusion, Soulmate est un bon Yuri, avec un scénario détaillé, même si on ressent beaucoup les inspirations de l’auteur. Il y a une grosse incohérence qui m’a sauté aux yeux, mais le titre se lit tout seul et est prenant grâce à sa double temporalité intéressante et son duo attachant. C’est un titre mignon mais qui suscite également pas mal d’inquiétudes, que ce soit envers Yu Qi qui a de grosses responsabilités ou Yuan Zi et sa maladie difficile. C’est une œuvre où on espère voir plus de romance se développer, qui se termine en peu de tomes (trois je crois) et qui vaut le coup si vous aimez le Yuri et les Webtoons, d’autant que j’ai trouvé que les dessins étaient vraiment bien articulés. Et même si vous n’êtes pas habitués aux Yuri, le scénario est plutôt intéressant et bien développé et promet encore de multiples rebondissements et suspenses.

L.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *