A-M,  Critiques,  Maisons d'Edition,  ManEd,  Webcomics / Webtoons

Martial Universe

Si les blessures

physiques partent,

les blessures

mentales restent…

 

Martial Universe est un Webcomic Chinois écrit par Tian Can Tu Dou et dessiné par Green Light. Sorti initialement en Chine en 2015, il nous parvient en France aux éditions ManEd avec les deux premiers volumes de la série en Septembre 2021.

 

Alors qu’il est encore enfant, Lin Dong assiste à une compétition où son père participe. Celui-ci est considéré comme l’un des plus forts et se voit être la fierté de son fils. Malheureusement Lin Lang Tian, un génie de la branche principale, le bat à plate couture et le traîne dans la boue, détruisant la puissance de la famille et la fierté du fils.

S’en suit des années d’entraînements afin de rétablir l’honneur de la famille lorsqu’une mystérieuse pierre est trouvée par Lin Dong. Cette dernière possède un grand pouvoir qui lui sera des plus utile, mais gare aux convoitises que cela pourrait apporter…

 

Ce n’est pas la première fois que vous voyez le nom de Tian Can Tu Dou dans l’une de nos critiques et c’est bien normal puisqu’il s’agit du même auteur que Battle Through The Heavens et de Yuan Zun ! Tous deux sont par ailleurs également édités chez ManEd.

Ce titre a aussi vu naître une adaptation en drama que je n’ai personnellement pas encore vu mais qui a l’air vraiment sympathique, je m’y pencherais certainement sous peu !

L’histoire commence dans le brut avec le combat sanglant entre le père de Lin Dong et Lin Lang Tian où l’on voit son écrasante défaite. C’est l’élément déclencheur de Lin Dong mais pas encore tout à fait de l’histoire. En effet, suite à ça il subit au préalable les classiques brimades du fait que sa famille ne vaut désormais plus grand chose et ceci va nous amener à son entraînement afin de pouvoir à la fois protéger sa famille et lui-même mais aussi de retrouver l’honneur des siens. Ce qui va par contre créer un tournant dans l’histoire, c’est la découverte d’une pierre à l’origine inconnue. Cette dernière a été trouvée par Lin Dong et est depuis secrètement gardée. Cette pierre semble très puissante et permet par ailleurs de faire avancer l’histoire plus rapidement. En effet, celle-ci va agir en quelque sorte comme un bonbon à exp de Pokemon (sur le coup c’est tout ce qui m’est venu en tête) ce qui va faire progresser notre protagoniste de manière ahurissante. Le temps est, qui plus est, très important pour lui car la compétition familiale approche à grand pas et la défaite n’est pas envisageable. Au final, ça l’arrange plutôt bien d’avoir cette pierre !

Le début est donc une longue phase d’entraînement où les enjeux sont posés et où l’on apprend de manière assez basique comment fonctionne ce monde. On nous montre une poignée de personnages plus ou moins importants avec aussi bien des alliés que des ennemis. En soit c’est un premier tome certes classique, mais qui permet de poser les fondations de son récit en ajoutant tout une part de mystère, c’est donc un volume finalement plutôt efficace en son genre.

Je dis que le premier tome est assez classique, c’est le cas d’un point de vue de la construction mais également de l’histoire en elle-même. On y retrouve les thèmes abordés dans un paquet d’œuvres du même style, notamment la classique vengeance. Cependant, je tiens tout de même à nuancer ces propos car ce titre semble aller bien plus loin qu’il n’en n’a l’air avec ce début et la pierre n’en est pas pour rien. Il va donc falloir attendre encore un peu pour déceler tout le potentiel de cette série. Malheureusement ce genre d’œuvre prend souvent son temps pour placer toutes ses intrigues rendant toutefois l’intérêt pour le titre grandissant. Il faut donc s’armer d’un peu de patience avant de véritablement se plonger dans Martial Universe.

Là où un manga va tenter rapidement de susciter un intérêt fort (je parle principalement pour des Shônen type action), les webcomics chinois ont quant à eux tendance à prendre le contre pied de ça pour plus étaler leur histoire, ce qui fait que les débuts sont plus long mais qu’avec le temps on les apprécie à leur juste valeur.

 

 

Par contre, le point où le concept flanche un peu, c’est sur les personnages. Car si l’intrigue peut grandement évoluer avec le temps, les changements drastiques au niveau des personnages sont plus rares et cela n’efface pas forcément les stéréotypes. Si Lin Dong est assez intéressant en son genre avec ce petit côté malicieux qu’il cache (on n’est pas passé loin du Gollum et de son précieux, je vous le dis !), il a également un certain sens de la justice sans forcément se cantonner uniquement aux règles, ce qui est un bon point et qui lui donne parfois une certaine arrogance.  On ne peut cependant pas en dire autant des autres personnages pour le moment.

Ses ennemis sont assez classiques et n’ont, pour l’instant du moins, pas grand chose à offrir si ce n’est leur mauvaises actions et paroles. Il en va de même pour les alliés qui sont dans ce début aux abonnés absents. Il y a bien Lin Chang Qiang qui est… gentil, et qui possède beaucoup d’espoirs quant à avoir une relation avec la personne qui est devenue la “soeur” de notre héros ; Qing Tan. Cette dernière possède quelque chose de très mystérieux. De ce fait, elle arrive tout de même à intriguer bien qu’actuellement elle soutient juste le protagoniste, sa personnalité n’est pas encore bien ressortie, donc il n’y a pas grand chose à ajouter mais j’espère sincèrement que cela changera ! On veut la voir plus impactante sur l’histoire ! Et c’est fortement possible au vu de ce que l’on voit dans le premier tome, je ne vous en dis pas plus et je vous laisse le découvrir par vous-même et spéculer sur la suite des événements.

Côté dessin c’est vraiment sympa visuellement et le design des personnages est un peu particulier je trouve par moment mais ça rend plutôt bien. J’ai juste une chose qui m’a fait tiquer tout au long de ma lecture, c’est leur tenue. Je ne m’attendais pas à voir des tenues modernes dans ce genre d’histoire mais plus des tenues traditionnelles. Bon en tout cas, elles sont jolies mais je ne sais pas, ça me gêne un peu je vous avoue.

En dehors de ça, à l’œil, la partie dessin est une réussite.

 

Pour conclure, que dire sur cette œuvre…C’est assez compliqué de la juger sur si peu, et mon avis, qui est en soit un peu mitigé, sera sûrement balayé par les prochains tomes. Cette série a du potentiel c’est certain et je suivrai tout de même la série, je pense, afin de voir jusqu’où l’auteur va aller.

Si vous êtes habitués aux titres chinois, il est probable que celui-ci vous plaise et que vous l’ayez même déjà connu, il reste dans la lignée du genre ce qui vous laisse imaginer à quoi vous attendre. Pour les néophytes du genre, Martial Universe commence assez simplement ce qui peut vous permettre de vous familiariser plus facilement avec cet univers qui possède des codes bien précis qui diffèrent de nos habituels mangas et autres récits.

Le nombre de tomes sera sûrement conséquent alors si ça ne vous fait pas peur, pourquoi ne pas vous laisser tenter…

H.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *