Critiques,  G-H-I,  Maisons d'Edition,  Manga,  Pika

< Harmony / >

< Harmonie_

implantation_

failed / >

 

Harmony est un Seinen écrit par Project Itoh’s dont il avait déjà écrit un roman et un light novel. Nous, c’est bel et bien du manga dessiné par Minato Fumi et édité chez Pika dont nous allons parler. C’est une série terminée en 4 tomes au Japon. En France le premier tome est sorti en Juillet 2019, le troisième tome, lui, vient tout juste de paraître.

< synopsis > L’humanité a cherché à réparer ses erreurs passées. En effet, après une succession de guerres nucléaires, les Hommes ont décidé que la santé devait être la priorité absolue, qu’il n’y avait rien de plus important au monde que cela. Pour ce faire, il a été décidé d’introduire des molécules médicales via une nanotechnologie, tout ça en étant reliées à un serveur responsable de surveiller l’état de santé de chaque être humain.  De ce fait, poussés par une “biopolitique”, ils créent une “harmonie”. Cependant, tout n’est pas aussi simple. Un monde aussi utopique ne peut fonctionner et une fois les limites atteintes, qu’adviendra-t’il de tout ça ? < / synopsis >

Nous sommes donc bel et bien dans une dystopie futuriste qui aura quelques points de ressemblance avec Psycho Pass, mais dans le bon sens du terme, vous comprendrez pourquoi.

On est plongé dans un monde qui, en façade, est en paix, les guerres nucléaires sont finies, tout le monde possède ses nanomachines en lui et est surveillé au plus profond de son être, que pouvons-nous demander de plus ?! Et bien beaucoup de choses. Car si ces avancements technologiques ont été bénéfiques pour la santé des porteurs, dans un sens la santé mentale, elle,  finit par être touchée. Si l’esprit des humains est touché, cela pose derrière un tas de soucis qu’il est parfois difficile de contrôler, l’harmonie est donc brisée.

Vous savez ce qui est génial avec cette histoire? C’est la mise en scène. L’histoire est construite et se profile au cours du premier tome grâce à des flashbacks d’une qualité irréprochable. C’est typique le genre de flashbacks qui sont merveilleusement bien utilisés, placés comme il faut, c’est d’une justesse incroyable ! Mais chaque moment dans le présent a autant de saveur, que ce soit par la seule présence de Tuan, protagoniste très intéressante dont j’aurai l’occasion de reparler, mais aussi par les autres personnages qui ajoutent beaucoup de choses à l’histoire dont pas mal de questionnements. Ces flashbacks m’ont parfois laissé un ressenti similaire à Zetsuen no Tempest par ailleurs, bien que je les trouve encore plus pertinent pour Harmony.

< citation >

“Je pourrais résumer le futur à un mot : l’ennui. Le futur ne sera qu’une vaste et doucereuse banlieue de l’âme. En définitive, nous sommes tous captifs du futur.”

– Miach Mihie.

< / citation >

Au départ, on nous présente une Utopie. Suite au Maelstöm, le grand fléau, la peur a conduit à la paix tel un miracle. En découle de ça des aspects bien moins beaux à voir. Finalement comme dans certains épisodes de Black Mirror, au départ on a une technologie qui a du positif et qui semble bénéfique à l’humanité, puis en avançant, on se rend compte que derrière ça il y a des problèmes d’éthique en tout genres. Nous ne sommes pas si éloignés de ça ici.

< annotation > Vers la fin du premier tome, un événement majeur se produit. Le genre qui bouleverse le monde entier et qui laisse des marques irréversibles, que ce soit pour l’univers où se déroule l’action, comme pour le lecteur qui se retrouve pris au dépourvu. Seul le choc reste, un tel impact ne se produit qu’une seule fois. L’assemblage des cases à ce moment est une nouvelle fois sublime, c’est un sans faute. < / annotation >

Attention toutefois, Harmony nous offre une histoire très complète avec divers aspects traités, dont la politique ou la géopolitique par exemple et tout ça implique pas mal de parlote, alors c’est super intéressant par contre soyez préparé. C’est un point très important de ce manga donc il ne faut pas hésiter à passer du temps à bien tout lire en détails et à bien tout comprendre afin de pouvoir profiter un maximum de ce que cette œuvre a à nous offrir.

Par ailleurs, un des sujets phares de la série c’est la place et la valeur du corps humain dans la société, notamment à travers le dispositif Watchme que l’admédistration a mis en place, (sorte de remplaçant au capitalisme). Ce n’est cependant qu’un seul des nombreux points très intéressants qui ont été évoqués dans le manga.

 

 

Tout ça est très sympa mais cela manquerait de quelque chose sans certains personnages capitaux.

< personnages > Tuan Kirie, c’est le personnage que vous pouvez observer sur la couverture du premier tome. C’est également un des tout premiers personnages que vous rencontrerez. Très rapidement vous vous rendrez compte qu’elle est comme “différente”, qu’elle est en marge. Le pourquoi du comment va venir au fil des flashbacks qui vont nous faire connaître plus en profondeur ce personnage.

Vous la découvrirez en tant qu’inspecteur de l’Hélix, une organisation importante ayant obtenue de grands pouvoirs suite aux changements drastiques de la société. Elle est intelligente et très perspicace, ce qui peut aussi bien l’aider que lui poser des soucis. Néanmoins, c’est une femme fragilisée au fond d’elle, aussi forte paraît-elle de l’extérieur. Il y a quelque chose de brisé en elle, mais malgré tout, elle va continuer d’avancer et va vouloir chercher des réponses.

Ce qui la pousse à avancer est en grande partie un autre personnage d’une très grande importance. Il s’agit de Miach Mihie. C’est également une jeune femme, aussi belle que mystérieuse. Elle est dotée d’une grande intelligence et d’une grande curiosité. Si à l’école en la voyant elle paraît être presque parfaite, sa franchise en a repoussé plus d’un. C’est comme cela qu’elle cultiva sa douce solitude, remplie d’envie et de questionnement. Elle essaiera d’étancher sa soif grâce à Tuan et à Cian, deux camarades de classe aux façons de penser divergentes et qui suivront Miach dans son idéologie. Beaucoup de choses sont à découvrir à son sujet, elle est vraiment fascinante.

Parlons également de Cian, que j’ai susnommée. J’ai moins aimé cette dernière, mais je ne peux nier son importance. C’est une fille de prime abord plutôt renfermée et timide, mais elle se fera « charmer » par Miach qu’elle décidera de suivre. Elles auront une relation particulière toutes les deux, elle sera moins proche d’elle par rapport à Tuan et Miach, mais c’est bel et bien toutes les trois qu’elles passeront le plus clair de leur temps. Dans le fond, c’est une gentille fille dont les épaules ne sont pas suffisamment larges.

Je ne vous ai parlé que de trois protagonistes mais il y en a d’autres qui ne sont pas en reste. Par exemple, le père de Tuan, Nuada Kirie possède également une personnalité et une psychologie intéressantes, une partie de la façon d’être de sa fille doit certainement venir de lui par ailleurs. Il est également un élément central de l’histoire. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. < / personnages >

< citation >

“Mon corps m’appartient. Je veux vivre ma propre vie, pas celle qu’on me dicte. La société nous inonde de son amour. Je n’attendrai pas qu’elle me noie.”

-Miach Mihie.

< / citation >

< dessins > Minato Fumi a réalisé un travail incroyable. Cela ne devait pas être une mince affaire que de l’adapter, mais c’est superbement fait. Les personnages sont beaux avec un chara-design très sympa qui colle bien à ce qu’on aurait pu imaginer. Les décors sont parfois un peu plus en retrait mais ça fait partie du style plutôt épuré de la série, pas de soucis de ce côté-là. Ça ne plaira pas à tout le monde, c’est normal mais pour vous donner mon avis, j’ai adoré.

L’agencement des cases est là aussi un franc succès. Nous avons là un acte maîtrisé et réalisé à la perfection comme nous pouvons l’avoir dans Killing Stalking. L’ajout de “ligne de code” est aussi une super idée qui rend très bien dans le manga. Vous avez pu d’ailleurs constater que j’ai un petit reprit ça pour la critique, n’ayez pas peur, dans l’œuvre c’est bien mieux pensé ! En fin de compte, c’est une pure réussite ! < /dessins >

 

< conclusion _ final _ part >

C’est du grand art ! Si en voyant le peu de tomes vous vous êtes dit que ça n’allait peut-être pas assez loin, détrompez-vous ! Et si le tome 1 ne vous suffit pas pour vous faire dire ça, lisez le deuxième tome et vous verrez que ce manga a encore des cartes en mains pour nous surprendre, que ça va encore plus loin et que c’est hyper prenant !

J’ai rarement été aussi happé et hypé par un manga. Je le place aisément dans mes favoris, ce manga est une nouvelle fois une preuve que le Manga est réellement un Art et qu’il n’a à rougir face à personne.

Pika a eu le gros lot car ce genre de pépite ne se trouve pas si facilement. En tout cas je vous conseille vivement la lecture d’Harmony ! Qui plus est, il ne nous reste plus qu’à attendre la sortie du quatrième et dernier tome !

< / conclusion _ final _ part >

Sur ce, bonne lecture à tous !

H.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *