A-B-C,  Critiques,  Ki-oon,  Maisons d'Edition,  Manga

Clevatess

 

Une nouvelle 

occupation

Clevatess est un Seinen de Yuji Iwahara, publié au Japon depuis 2020 où il comporte actuellement 4 volumes en cours. En France, les éditions Ki-Oon publient le manga depuis Juin 2022 et le deuxième tome arrive en Août 2022. L’auteur ne vous est peut être pas inconnu, puisqu’il s’agit de celui de Dimension W et Darker than Black!

 

Dans le monde, plusieurs puissants démons existent. Clevatess en est l’un d’entre eux, et il est un jour dérangé dans son antre par des héros venus de Hidralt pour l’éliminer. Cela échoue et Clevatess cherche alors le Roi qui les a poussé à cette aventure afin de comprendre son geste. Il détruit alors toute la ville, tue le roi, mais se retrouve à devoir s’occuper d’un bébé qu’un enfant lui confie. Il décide alors de ressusciter l’héroïne Alicia pour qu’elle l’aide à s’en occuper, puis ils partent à la recherche de tout ce qu’il faut pour sauver un bébé. Dans le même temps, Clevatess décide de prendre forme humaine afin de mieux comprendre cette race et de se fondre dans la masse. Mais leur voyage ne va pas tout à fait se dérouler comme prévu et déjà les autres pays s’intéressent aux terres libres de Hidralt.

 

Si vous êtes à la recherche d’action et de Dark Fantasy, ce manga est fait pour vous. Le premier volume est bourré d’action du début à la fin, avec tout de même ses moments de calme. On se retrouve dans un monde de Dark Fantasy avec différentes races, des démons qui menacent le monde, des héros et des armes spéciales, le tout dans une ambiance politique qui va certainement très vite tourner au vinaigre. Une chose est sûre, l’auteur a su créer un univers vaste, et on n’en voit pour le moment qu’une infime partie.

Ce premier tome m’a clairement donné envie d’en découvrir plus, que ce soit sur Clevatess, sur les autres démons, les autres races/clans. On a énormément de mystères qui s’installent dans ce premier volume, notamment sur l’univers qui s’étend au-delà de Edthea, tout ayant l’air bien vaste, inexploré et passionnant à suivre. L’auteur a encore une fois créé un monde complet avec un bestiaire intéressant et une histoire prenante.

Quoi de plus prenant que de voir une héroïne s’allier à son ennemi pour s’occuper de la promesse d’un avenir pour le peuple de Hidralt? Même s’ il faut avouer qu’Alicia est plus forcée de s’allier qu’autre chose, il est intéressant de voir ce début de relation amicale entre deux êtres que tout oppose, et de découvrir l’intérêt que développe Clevatess pour les hominidés alors qu’il voulait tous les détruire avant. Au fond, le plus grand mystère de toute cette histoire est Clevatess dont on a souvent un peu de mal à comprendre les agissements, mais qui est en même temps incroyablement stylé.

Qui dit Action et Dark Fantasy, dit Aventure, Cruauté et Gore. Dès le début du manga, l’auteur nous met dans l’ambiance avec un combat bien sanglant contre Clevatess, nous faisant bien comprendre que nous ne sommes pas dans une œuvre pour enfant. Les corps sont déchiquetés, le sang gicle partout et c’est pas très beau à voir. Les combats ne sont pas la seule preuve de cruauté, car l’aventure est très vite stoppée par l’apparition de bandits qui n’hésitent pas à frapper, violer, et réduire en esclavage. Ils prennent la majeure partie du tome, et on en finira avec eux certainement qu’à partir du prochain volume. Une fois ce détail réglé, je pense qu’on aura accès à encore plus d’aventure, de voyage, promettant des découvertes de lieux incroyables et davantage de détails sur certaines races qui peuplent ces lieux.

On a tout de même un minimum d’humour, même s’il est très léger, qui permet de nous faire souffler et en même temps, qui sert à faire avancer l’histoire car ce sont souvent des faits absurdes faits par Clevatess, dans son nouveau corps, ou par sa non compréhension des hominidés. Cela le met dans des situations embarrassantes (sans qu’il ne s’en sente gêné car il sait qu’il est plus fort que les hommes), ou bien il met son interlocuteur dans une position gênante (notamment car il ne comprend pas la pudeur.) Cela allège vraiment le tout et le rend presque attachant.

La fin du volume nous promet certainement un petit combat bien stylé pour le prochain tome que j’ai bien hâte de voir! Ce premier volume m’a laissé un bon ressenti, le fil du scénario est pas mal sous entendu mais on le comprend bien, il me tarde de me procurer le prochain afin de me plonger davantage dans cette aventure!

 

C’est simple…que ce soit le peuple de Hiden, de Dorne, d’Orgg, de Slada ou de Bent…J’anéantirai tous les pays et tous les habitants d’Edthea

– Clevatess

 

Ce qui m’a fait véritablement apprécier l’œuvre, c’est aussi notamment grâce au grand nombre de personnages qu’on a pu entrevoir au début et tout du long, dont certains me paraissent intéressants à découvrir. Mais c’est également grâce aux personnages principaux, que j’ai trouvé à la fois charismatiques et stylés, et en même temps un peu attachant malgré une certaine cruauté chez certains.

Clevatess est un des plus puissants démons qui règne sur le monde et tolère l’existence des Hominidés. Il est d’abord vu sous sa véritable forme animale, majestueux, surpuissant, capable de détruire une capitale entière sur son chemin. Pour lui, l’homme est aussi fort qu’un insecte, pourtant, il semble se distraire en les observant, et surtout depuis qu’il doit s’occuper d’un bébé. C’est un personnage froid, qui n’a pas l’air capable de sentiments, et qui semble pourtant prêt à tout pour honorer la parole qu’il a faite à un enfant. Il est également manipulateur, bien décidé à jouer avec la vie du bébé dont il a la garde pour en faire un roi. C’est un personnage difficile à comprendre, mais également tellement charismatique et stylé, même sous la forme d’un enfant. On ne peut qu’attendre de voir son évolution qui promet d’être passionnante.

Alicia est une héroïne qui a échoué à tuer Clevatess. Elle a toujours voulu être une héroïne mais se retrouve maintenant en quelque sorte esclave de son ennemi. C’est une jeune femme qui n’a peur de rien, qui n’attend probablement que son moment pour se retrouver à la lumière des projecteurs. Elle semble néanmoins bizarrement s’attacher un peu à Clevatess, lui apprenant la vie des hominidés, mais qui sait, c’est peut être juste un moyen de se rapprocher de lui pour l’éliminer? En tout cas elle n’est maintenant plus qu’une espèce de zombie, et elle sait bien que si elle le tue, elle en mourra aussi. Je suis curieuse de savoir quels seront ses choix à venir.

Il y a bien d’autres personnages qu’on entraperçoit dans ce premier volume, puisque l’auteur nous montre plusieurs personnalités importantes des différents pays, mais on ne les côtoie pas assez pour le moment pour vraiment en parler. En tout cas, certains me paraissent bien stylés et j’ai hâte d’en apprendre plus sur eux.

En ce qui concerne les dessins, cela rend très bien avec le style dark fantasy de l’œuvre. Ils sont très encrés et en même temps, l’auteur parvient à effectuer des traits fins, précis et détaillés. J’aime beaucoup les chara designs des personnages qui sont tous bien différents mais dont la plupart me paraissent bien charismatiques (sauf les méchants…c’est des méchants…et les méchants…bah c’est pas beau) On est totalement mis dans l’ambiance grâce aux dessins de l’auteur, au travail qu’il a effectué sur les noirceurs, sur les trames qui amplifient les scènes et créent de nombreuses planches impressionnantes. Les décors sont quant à eux bien présents ce qui fait des planches un véritable sans faute.

Pour la couverture, je la trouve assez simple, révélatrice mais pas trop, et en même temps on perd un peu du côté charismatique des personnages avec une coloration un peu trop plate à mon goût. Le titre rend cependant assez bien avec un style un peu gothique pour insister sur le Dark fantasy.

 

En conclusion, Clevatess est un manga action Dark Fantasy dont les mystères ainsi que l’univers vaste et complet ont su me séduire. Il faut dire que l’auteur nous présente des personnages charismatiques dans des scènes incroyables à regarder. Il me tarde d’observer un peu plus l’aspect aventure de l’œuvre et de découvrir les autres régions avec leur hominidés différents, certains semblant passionnants. J’espère également voir un développement s’effectuer sur le côté politique avec cette terre désormais vacante et certaines races humaines paraissant plus hostiles que d’autres. J’aimerais également voir le personnage de Luna grandir, ne serait-ce que pour un avancement du scénario mais surtout par curiosité de ce qu’il se passera lorsqu’il sera plus grand.

Si vous cherchez un manga d’action dark fantasy avec sa pointe de cruauté et d’aventure, Clevatess pourrait vous plaire!

L.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *