A-B-C,  Critiques,  Maisons d'Edition,  Manga,  Noeve Grafx

Coppelion

Catastrophe 

nucléaire et 

enfants 

modifiés

Coppelion est un Seinen de Tomonori Inoue, publié au Japon en 2008 et terminé en 26 volumes depuis 2016. En France, ce sont les éditions Noeve Grafx qui nous offrent une édition à moindre prix avec leur nouvelle collection XS à 3.95€.

 

En 2036 cela fait vingt ans qu’une catastrophe nucléaire s’est produit suite à un séisme à Tokyo, où 90% de la population Tokyoïte a péri. Les rejets radioactifs rendent l’endroit inaccessible, sauf pour trois lycéennes, capables de résister aux radiations, et envoyées sur place sans protections pour répondre aux signaux d’alertes reçus récemment et tenter de sauver d’éventuels survivants.

 

Coppelion est un manga scénario catastrophe, aux airs et aux paysages post-apocalyptiques, qui n’est pas sans nous rappeler des mangas plus réalistes comme Tokyo Magnitude 8.0 ou Daisy Lycéennes à Fukushima, dont des séismes avaient eu de forts impacts sur la vie des habitants. Pour ceux qui ont adoré la série Tchernobyl, ce manga devrait largement vous plaire car on y retrouve des éléments semblables puisqu’on a à faire à une catastrophe nucléaire.

Dans Coppelion nous sommes cependant loin d’un scénario réaliste, tirant plus sur de la science-fiction, que ce soit par le fait qu’il se déroule dans le futur, que par les techniques utilisées, notamment pour soigner les gens, mais pas que. En effet, dès le début du titre, on se rend bien compte que Ibara, Aoi et Taeko ne sont pas des jeunes filles comme les autres, et c’est très vite expliqué qu’elles ont été conçues in vitro et ont été génétiquement modifiées.

Cela rend le manga bien plus prenant à lire, surtout qu’elles se retrouvent souvent livrées à elles-mêmes, dans des actions dont elles n’ont pas été préparées à faire face, comme des fusillades, des attaques d’animaux etc. Mais au fond pour l’instant ces moments d’action sont assez rares, même si je me doute que plus on avancera dans l’histoire plus ils se multiplieront.

Coppelion est un manga rempli de mystères. On se pose beaucoup de questions sur ces filles modifiées, mais aussi sur la catastrophe qui s’est produite et sur les autres avancées technologiques qu’ont pu faire les Japonais dans ce manga. De plus, plus on progresse dans ce premier volume, plus on a de questions, notamment sur l’entreprise Shinto, mais également sur les survivants cachés et bien d’autres choses que je ne vais pas vous détailler pour ne pas vous spoil. C’est donc un titre rempli de mystères qui nous interroge, nous donne envie de trouver des réponses qui pour le moment ne sont pas là puisqu’on finit notre premier volume encore plus intrigués qu’au départ.

Tout au long de notre lecture, on va également être confronté à beaucoup de suspense. Dès le premier volume l’auteur parvient à nous embarquer, et on a beaucoup de moments de doute sur la survie des personnages et sur l’avancée de leur mission par des événements qui se déroulent régulièrement, qui sont souvent vite résolus, mais qui créent des accélérations et de l’action dans le scénario. D’ailleurs, la fin du tome se termine sur un suspense, en plein milieu d’une mission qui ne peut que vous donner envie de vous procurer la suite.

On a donc un manga prenant, plein de mystères, qui nous laisse très peu souffler et  qui offre un riche aspect aventure et découverte alors même qu’on est dans un Tokyo qui a un jour existé. Mais on observe par moment un côté plus tranche de vie dans les rares instants où nos héroïnes se reposent, et où on peut un peu mieux faire leur connaissance.

Pour moi le scénario de Coppelion est pour le moment un sans faute, me transportant totalement dans ma lecture et me donnant envie d’en découvrir plus. Cependant, j’ai quand même quelques interrogations et l’impression de quelques incohérences, que ce soit dans le caractères des filles envoyées par l’armée, que par l’hippodrome (je vous laisse lire le manga pour comprendre de quoi je parle). J’ai quelques points qui m’interrogent mais bon mis à part ça je suis totalement emballée par Coppelion.

 

Depuis le ciel, on ne peut pas voir ce qui se passe dans la ville. Il faut des personnes au sol pour inspecter le terrain…C’est le directeur qui l’a dit.

– Ibara

 

Pour ce qui est des personnages, je me pose énormément de questions sur tout le côté militaire de Coppelion qui est encore trop peu vu, mais qui me semble bien louche et qui paraît enquêter plus que de sauver les survivants. J’espère qu’on en apprendra vite plus.

En tout cas, ce qui rend ce manga si prenant à lire, ce n’est pas seulement grâce au scénario, mais également aux trois lycéennes: Ibara, Aoi et Taeko.

Ibara est la plus dure des trois, la plus courageuse, celle qui donne les ordres et qui ressemble le plus à une fille envoyée par des militaires et élevée pour cela. Elle ne se plaint jamais de sa situation, a les pieds sur terre et fonce vers le danger sans hésitations.

Taeko quant à elle fait de son mieux pour tenir le coup, ne pas se laisser emporter par la peur, et c’est la première dont on apprend avec quoi les gènes ont été modifiés. Elle va d’ailleurs être très utile dans ce premier volume, puisqu’elle permet de parer à certains dangers grâce à ces fameux gènes.

Enfin, Aoi est celle qui est la plus humaine des trois. Elle a des réactions d’adolescente, est parfois insupportable, peureuse, et aimerait bien être chez elle plutôt que dans ces lieux dangereux et délabrés. C’est celle qui apporte un véritable aspect humain durant leur voyage, même si je l’aime un peu moins personnellement et que je trouve que venant d’une fille envoyée par les militaires, elle devrait être un peu plus forte moralement et physiquement.

Du coup,  j’ai beaucoup d’interrogations sur les personnages, j’aimerais en apprendre plus mais on est pour le moment sans cesse baladé d’une situation complexe à une autre, nous empêchant de vraiment nous attacher. Je pense qu’il va falloir attendre quelques tomes avant de vraiment tout connaître de nos personnages.

Enfin, en ce qui concerne les dessins, on est sur un chara design des fins années 2000, plus si courant de nos jours, avec des yeux aux iris bien plus petits par rapport à l’œil, mais qui rend plutôt bien et permet au contraire d’offrir plus d’expressions aux personnages. Les vêtements sont quant à eux plutôt simples puisqu’on part soit sur une tenue d’écolières, soit des tenues anti radiations pour les militaires et les survivants.

Les décors par contre sont superbement bien détaillés, montrant même des coins de Tokyo réellement existants, offrant de nombreux ombrages complexes et des planches très belles à observer. Pour ce qui est d’ailleurs de la disposition des cases, on a des cases souvent très petites et resserrées, mais bien plus larges sur les moments importants, c’est une disposition un peu ancienne mais qui passe bien avec l’histoire.

En ce qui concerne l’édition, le papier est un peu plus granuleux qu’un format classique mais on ne voit pas au travers. On n’a pas de couverture qui se détache mais tout de même un vernis sélectif propre qui attire l’œil. Le tome est d’ailleurs plutôt épais pour le prix, vous en aurez donc largement pour votre argent.

 

En conclusion, Coppelion est un manga de science fiction se déroulant en 2036 dans un Tokyo ravagé par un séisme et une catastrophe nucléaire, rempli de mystères, de suspense et d’action qui nous offre tout de même des moments plus découvertes et agréables avec le trio de jeunes lycéennes dont certaines sont plus innocentes que d’autres. C’est un manga prenant qui ne vous laisse que très peu de repos et dont vous ressortez avec plus d’interrogations qu’au départ, dont le dessin de 2008 ne perturbe pas plus que ça et offre même des décors détaillés et magnifiques à découvrir. Si vous avez aimé Tchernobyl, ce titre pourrait vous plaire! D’ailleurs, si vous avez apprécié ce premier volume de Coppelion, sachez qu’il s’agit du même auteur que Candy & Cigarettes chez Casterman, et que l’auteur vient également de débuter une nouvelle série au Japon!

Si vous souhaitez vous procurer les tomes sur notre site internet c’est par ici !

L.

3 commentaires

  • Kitano

    J’ai lu les 2 premiers tomes.
    Les décors sont effectivement très bien détaillés.
    Mais les méchants font un peu trop méchants, et pareil pour les gentils, c’est un peu clichés au niveau des actions de chacun.
    Après, je trouve dommage que ça soit des jeunes femmes en tenue de lycéenne, c’est vrai que cette tenue est super pratique pour éviter les petites coupures/plaies aux jambes, et ça permet aussi d’avoir la possibilité de ne rien ranger dans diverses poches comme un pantalon de randonnée.
    Bref, la tenue est too much et n’a rien à faire là, tout comme dans les promeneuses de l’apocalypse ou la fin du monde avec mon shiba, les jeunes filles se doivent de porter des tenues lycéennes et courtes pour sauver le monde ; alors que si on prend la série « a journey beyond heaven », là les héros et les persos rencontrés portent des tenues adéquates pour le post-apo.
    Autre reproche : la durée de parution, extrêmement lente, et en plus les sorties numériques ne sont pas toujours au rdv, seuls les 2 premiers tomes sont sortis en numérique, le tome 3 est sorti en novembre 2022 mais sa version numérique se fait attendre.
    Le bon point reste le prix, mais vu l’éditeur je me demande s’il ira au bout de la parution de la série.

    • lepasseurlunaire

      Je suis entièrement d’accord avec toi en ce qui concerne les tenues des jeunes filles, malheureusement même de nos jours on a encore beaucoup de mangas qui prônent la jeune fille en tenue de lycéenne.

      Pour ce qui est de la parution malheureusement avec Noeve Grafx c’est toujours un peu lent et on se demande tout le temps si tel tome va bien sortir à la date convenue au vu des nombreux problèmes et décalages qu’ils subissent.

      Avec les craintes et difficultés qu’ils ont récemment évoqué sur leur collection XS on peut espérer que la série continue mais sur une lente parution et encore j’espère au vu du nombre de volumes qu’il n’y aura pas un abandon sur la durée.

      Merci à toi comme toujours pour ton commentaire constructif! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *