Critiques,  Maisons d'Edition,  Manga,  S-T-U,  Soleil

Sorcière en Formation

L’évolution d’une 

sorcière qui 

manque de 

confiance en soi

Sorcière en Formation est un Shojo de Aizawa Sako au scénario et Hama au dessin. Publié au Japon depuis 2015 il est terminé en 5 tomes. Le cinquième volume nous est parvenu aux éditions Soleil en Septembre 2021 clôturant cette sympathique série courte.

 

Tamashiro Neko est une sorcière en formation qui a dû quitter sa maison pour trouver un endroit où s’installer et travailler afin d’accomplir son stage. Mais dans un monde moderne où les sorcières sont presque considérées comme des légendes, difficile de se faire une place dans une ville, d’autant que Neko est bien moins dégourdie que ce qu’elle pensait être au début. Heureusement elle saura rencontrer les bonnes personnes pour l’aider à s’en sortir et à surmonter son manque de confiance en soi.

 

Sorcière en Formation est un titre qui me fait penser à énormément d’autres mangas et œuvres sur les sorcières, que ce soit une coïncidence fortuite où de vraies références. Tout d’abord, le personnage de Tamashiro Neko me rappelle énormément celui de La Sorcière Invincible, leurs chara designs étant vraiment semblables bien que Neko semble bien moins s’en sortir. On a également beaucoup de référence à Kiki la petite Sorcière, un Ghibli très célèbre, que ce soit des références présentées dans le manga clairement, que pour le côté sorcière qui emménage dans une ville et l’importance qu’il n’y ai qu’une sorcière par ville. Enfin, l’aspect formation me fait énormément penser à Wandering Witch (plus à l’anime qu’au manga qui saute pas mal ce point là) où la sorcière doit être formée pour devenir accomplie. On retrouve d’ailleurs dans les deux dernières références la nécessité de voyager pour se former.

Je pense que cette formation est bien plus qu’un simple stage de sorcière, et que ce serait un moyen pour Neko de mûrir et de s’endurcir durant cette année. On dit souvent que le voyage forge le caractère et ce fait semble bien mis en application ici. Le côté magie est d’ailleurs régulièrement rappelé, tenté par Neko et le plus souvent échoué, au point qu’il fini au second plan la plupart du temps, car elle a peu de pouvoirs et apprend plus à se servir de ses mains et de son corps que de la magie. On peut en tout cas dire d’emblée qu’elle sortira de toute cette histoire grandie, et qu’elle apprendra plein de choses comme par exemple la cuisine, un fait souvent remis en avant dans ce premier volume. J’aime d’ailleurs énormément le fait qu’on ai un personnage qui soit presque incapable de tout et qu’on voit grandir et mûrir au fil des volumes. Je le trouverais même presque plus attachant, comme si on observait et encourageait notre propre enfant pendant qu’il grandit.

Sorcière en Formation est donc principalement un Slice of Life où on va suivre l’avancement de Neko dans son nouveau quotidien, et dieu sait qu’il est difficile. Chaque chapitre raconte une mission ou une mésaventure ou les deux à la fois que va vivre Neko. Et elle en vit des mésaventures, notamment en rapport avec la nourriture et l’argent. Dans ce premier tome on voit bien qu’elle a du mal à s’en sortir et qu’elle n’était clairement pas prête à partir en voyage seule. Ce n’est pas uniquement dû à son incapacité à cuisiner et à se débrouiller seule, mais surtout à cause d’un manque de jugeote assez flagrant et du fait qu’elle n’a aucune confiance en elle, partant pratiquement tout le temps du principe qu’elle n’arrivera pas à accomplir sa tâche à part quand elle s’emballe et oublie sa propre maladresse.

 

Si je fais ça c’est pour prouver que je suis autonome! Je vais finir mon stage et gagner ma liberté!

 – Tamashiro Neko

 

C’est un manga où les rencontres vont pousser notre personnage principal à changer, en plus du fait qu’elle va aider les gens sans vraiment le vouloir. Durant son année de formation elle doit aider les autres mais en ce début d’histoire cela semble plutôt difficile et se solde uniquement en échecs qui vont la démoraliser. Elle est une sorcière dans un monde moderne où les gens de son espèce ne sont quasiment plus que des légendes, au point que parler du fait qu’elle est une sorcière la ridiculise au début. Surtout que les sorcières sont beaucoup moins utiles dans les villes que par le passé. Et puis, comment aider les autres quand on ne peut pas avoir confiance en soi-même? Heureusement elle a la chance de rencontrer les bonnes personnes dès le début et celles-ci l’aident à surmonter ses échecs et son manque de confiance en elle, la poussant doucement à grandir.


On pourrait croire qu’on a affaire à un titre sérieux, dramatique, mais en vérité il y a énormément d’humour grâce aux faits de Neko, sa maladresse, ses têtes déconfites, sa manière d’être en général. C’est un manga que je trouve adorable, mignon, qui rend de bonne humeur bien qu’on a un personnage principal qui a peu confiance en lui. L’ambiance est dans l’ensemble assez apaisante et à chaque bon pas que Neko fait notre cœur se réchauffe et on ne peut que l’encourager à continuer dans cette direction. C’est un manga qui m’a laissé une très bonne impression et qui nous fait passer un bon moment de lecture, qui détend presque autant que Flying Witch.

Mais Sorcière en Formation c’est surtout un titre très axé sur les rencontres et ce qu’elles peuvent apporter à une personne. Pour une fois je ne vous parlerai pas de l’héroïne plus en détails, c’est un personnage à découvrir en lisant l’œuvre. Je parlerai plutôt des trois filles qui l’ont aidé dans ce premier tome (en omettant la mamie que je vous laisserai aussi découvrir par vous-même)

La première personne à tendre la main à Neko est Nakajima Kikka. C’est une jeune fille profondément gentille, pas très douée en cours et qui rêverait de devenir pilote. C’est également la première personne que Neko aide en arrivant, j’ai d’ailleurs trouvé cette scène magnifique et j’espère en revoir de nombreuses comme celle-ci. C’est un personnage qui a beaucoup de doutes en ses capacités mais qui ne peut pas abandonner son rêve. J’espère sincèrement qu’il se concrétisera. Elle est toujours là pour aider notre protagoniste et agirait presque comme une sœur avec elle.

C’est d’ailleurs elle qui présente Minamine Yayoi à Neko. Cette-ci est une fille qui s’occupe du temple de la ville et dont la famille loue des appartements. Elle est un peu dure au premier abord mais agit plus comme une tsundere qu’une fille sévère. Elle apporte des conseils plus crus et des commentaires durs à écouter, mais le tout pour aider notre protagoniste à s’endurcir. Peu à peu, elle se rapproche et s’ouvre à elle et j’ai espoir qu’elles finissent par vraiment bien s’entendre. En tout cas, son côté strict parvient à motiver Neko qui se surpasse toujours après une de ses piques lancées.

Enfin, Katakura Hinata est une beauté qui vit dans la même share house que Neko. Elle est pâtissière et travaille beaucoup pour ce métier qui la passionne. C’est elle qui va prouver à Neko qu’elle est capable de faire des choses de ses mains et qu’il n’y a pas de honte à apprendre. Elle permet à notre personnage principal d’avoir un véritable déclic qui, j’espère la fera davantage évoluer dans le prochain tome.

Pour ce qui est des dessins, Sorcière en Formation est vraiment une excellente découverte. Hama a travaillé dur sur ses planches et ça se voit. J’aime énormément les chara-designs qui sont différenciables, beaux à voir et mignons. Les vêtements sont très détaillés de même que les expressions des personnages, on voit qu’ils sont vivants, qu’ils ont des sentiments. De même, les planches en général sont très détaillées, remplies de détails, de trames, même si elles manquent parfois un peu de décors. J’aime énormément la mise en page des planches avec des cases souvent grandes, mettant bien en avant la scène qui se déroule où le personnage qui y est représenté. Je trouve le tout bien aéré et pourtant complet et beau à voir. Il me tarde de lire la suite, d’autant que la couverture du tome cinq m’intrigue énormément. En parlant de couverture, celles de Sorcière en Formation fourmillent de détails et sont vraiment bien dessinées ce qui les rend agréable à regarder.

 

En conclusion, Sorcière en Formation est une excellente découverte qui égaye nos journées et nous apprend l’importance du voyage pour mûrir et des rencontres pour apprendre. C’est un Slice of Life où on va suivre la progression d’un personnage maladroit, peu sûr de lui, qui va apprendre et grandir aux côtés des bonnes personnes. Cette progression ne se fera pas sans une multitude de doutes et de difficultés, cela permet de créer une histoire dynamique qui nous entraîne dans de nombreuses scènes marquantes où le personnage principal en sortira grandie tout comme nous. C’est également un titre bourré d’humour qui vous divertira en plus de présenter des dessins vraiment beaux à regarder et des planches complètes. Sorcière en Formation vient de se terminer en cinq tomes et nous présente une série courte très agréable et prenante à lire alors pourquoi ne pas lui laisser sa chance?

L.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *