Critiques,  J-K-L,  Kurokawa,  Maisons d'Edition,  Manga

Kemono Incidents

Des histoires

sombres et

touchantes

Kemono Incidents est un Shônen de Shô Aimoto, publié au Japon depuis 2016 où il comporte 15 tomes et est toujours en cours. En France, le tome 11 arrive aux éditions Kurokawa en Novembre 2021.

 

Ce titre possède également une adaptation anime sortie en début de 2021 et disponible sur Wakanim.

 

Depuis toujours, des créatures nommées Kemono vivent cachées parmi les humains. Mais la croissance de la civilisation humaine les a chassé de leur habitat naturel rendant leur existence menacée. Au contact avec l’Homme, des hybrides sont nés, comme Kabané, un garçon mi-homme mi-goule qui a été abandonné par ses parents. Lorsqu’une série de crimes atroces survient dans son village, il fait la rencontre de Inugami, détective de Tokyo appelé pour enquêter.

 

Cela fait en vérité un moment que je connais Kemono Incidents, et je suis même à jour sur mes achats de la série (ce qui est un exploit vu ma tendance à acheter toujours plus de tomes 1 de nouvelles licences). J’essaierai donc de me concentrer principalement sur le tome 1 et de ne rien spoil de la suite si ce n’est juste de vous donner envie de l’acheter.

En effet, je trouve que Kemono Incidents est un excellent Shônen, plutôt original, mêlant légendes, horreur, action, et histoires aussi touchantes que tragiques. Son côté horrifiant me fait parfois un peu penser à Jujutsu Kaisen, si ce n’est que Kemono Incidents me semble plus tourné vers de jeunes adolescents par des personnages à peine entrés dans la puberté (Kabané n’a que 13 ans). Cependant ce n’est pas parce que les personnages sont jeunes que l’histoire n’en n’est pas plus prenante.

Ces personnages sont d’ailleurs souvent très vite approfondis et ont tous des histoires assez horribles ou tristes. Peu à peu on va connaître le passé de chacun et résoudre leurs problèmes car Kabané rejoint l’agence Inugami qui s’occupe d’enquêtes paranormales et notamment de retrouver les parents ou familles des enfants de l’agence. Ces enquêtes créent une part de mystère et un côté policier plutôt intéressant dans un shônen mettant en scène des enfants et la part d’originalité est accentuée par un élément particulier: l’existences de gemmes qui amplifient les pouvoirs des Kemono, les rendant souvent incontrôlables. Ce point là n’est encore que très peu explicité dans le premier tome, mais ne vous inquiétez pas, vous en apprendrez très vite plus.

Le scénario peut vous paraître un peu répétitif au début, on a une mission qui mène à une histoire sur un personnage, et rebelote. Cependant le scénario avance en vérité peu à peu, rajoutant des éléments à l’enquête principale et l’histoire va aller crescendo jusqu’à devenir vraiment intéressante. En plus, le passé de chaque personnage est vraiment horrifiant, triste, touchant, on en lâcherait une larme donc qu’on les approfondisse vaut vraiment le coup. En tout cas, là où je suis de ma lecture (j’ai lu les dix premiers tomes) je trouve vraiment que le scénario a été prenant depuis le début et à aucun moment je n’ai pensé que c’était trop long.

En effet, c’est notamment grâce au fait qu’on découvre le monde des Kemono, et par extension, plein de races différentes toujours plus intéressantes les unes que les autres. J’aime beaucoup cet aspect découverte et on se demande toujours ce qu’on va trouver ensuite.

 

En plus, il y a une pointe d’humour constante dans cette œuvre grâce à des personnages aux caractères hauts en couleurs, tous très différents et avec un répondant donnant des dialogues plutôt drôles. C’est également grâce au côté très déconnecté de Kabané qui est souvent très neutre dans ses sentiments par son côté goule, qui ne se rend pas compte que ce qu’il fait parfois peut être stupide ou drôle.

 

Tout aurait été plus simple si vous m’aviez tuez, non?

– Kabané

 

Il manque par la même occasion de tact par rapport à lui-même ce qui donne des situations à la fois gores et humoristiques.

Kemono Incidents c’est donc des histoires sérieuses avec un fil conducteur qui va se confirmer peu à peu, mais avec des personnages profonds et encore assez enfantins qui nous font rire par leurs caractères hauts en couleurs. Quoi qu’il en soit, vous rencontrerez Inari à la fin du tome, un personnage des plus important et passionnant qui ne pourra que vous donnez envie de vous procurer la suite par son charisme et le mystère qui plane autour d’elle.

Pour parler un peu des autres personnages, je me contenterai de notre trio de jeunes: Kabané, Shiki et Akira.

Kabané est un garçon mi-homme mi-goule qui se régénère donc très vite et ne peut pas mourir. Il a été abandonné par ses parents dans un village où tout le monde le détestait et le malmenait. Mais son côté neutre a fait qu’il ne s’en n’est pas trop soucié. C’est un personnage qui possède une gemme mystérieuse et dont les pouvoirs n’ont pour l’instant que trop peu été révélés. Son côté absent permet des scènes bien drôles qui ne sont pas près de s’estomper par la suite.

Shiki me fait penser à Bakugou dans My Hero Academia par son côté assez colérique, ses cheveux en bataille et l’utilisation de son pouvoir qui se fait par sa sueur. Il est mi-homme mi-araignée et peut tisser des toiles, les durcir et les ramollir comme il veut. Il a un fort caractère mais c’est aussi un jeune garçon turbulent comme les autres qui aime rire, jouer et les pizzas. Pour sa part, il recherche sa mère.

Akira quant à lui est présenté mais on ne voit pas encore son pouvoir dans le tome un donc je vais éviter de vous spoil. Tout ce qu’il faut savoir c’est qu’il est arrivé à Tokyo seul mais qu’il a un frère. Il est très efféminé mais ne portera jamais de robes ou de jupes et il adore prendre des douches et traîner sur instagram ainsi que manger des choses mignonnes et sucrées. C’est un personnage très peu courageux qui mettra du temps à se développer et se renforcer mais qui promet des moments amusants par son côté efféminé.

Vous pouvez donc remarquer qu’avec ce trio les personnages de Kemono Incidents sont vraiment très variés et ont chacun leur petite particularité. On pourrait les détailler bien plus une fois qu’on connaît leur histoire, certaines de leurs manies résultant à mon avis du traumatisme qu’ils ont subi plus jeune. Vous en rencontrerez bien d’autres par la suite et je suis persuadée que vous aurez votre petit préféré dedans.

Les chara-designs des personnages sont très différenciables et plutôt originaux pour certains, notamment au niveau des coupes et des vêtements. D’ailleurs la veste que Kabané pique à Shiki ressemble énormément à celle de Kariya dans The World Ends With You, je ne sais pas si c’est une référence mais si c’est le cas c’est génial et je me demande s’il y a d’autres tenues inspirées d’autres personnages. En tout cas, elles sont variées et détaillées, tout comme leurs expressions. Le dessin de l’auteur ne va faire que s’améliorer au fur et à mesure des mangas. Même si je trouve qu’il manque parfois de décors, ce titre nous propose déjà des planches d’action très lisibles et détaillées et pour avoir lu la suite, je sais que ça ne fera que de se bonifier, notamment sur le côté gore de certains kemono et incidents.

La couverture du tome est vraiment jolie et représente à chaque fois un ou deux personnages avec un fond bi colore dans une position qui le met bien en avant. Le lettrage du titre fait très lettres de menaces mais se remarque très bien dans une collection!

 

En conclusion, Kemono Incidents est un Shônen qui a beaucoup de potentiel et qui promet des personnages approfondis aux histoires poignantes, du glauque, de la découverte de kemono en tout genre, le tout avec un avancement par moment discret mais présent de l’objectif scénaristique principal. Le titre a eu le droit à une adaptation anime ce qui prouve qu’il fonctionne bien au Japon. Je le trouve personnellement plutôt original et qu’il se lit très bien d’autant que ses personnages hauts en couleurs permettent des moments amusants et prenants. Les dessins ne vont faire que s’améliorer au fur et à mesure des tomes, de même que l’histoire qui va s’accélérer et s’amplifier. Si vous lisez Kemono Incidents vous ne vous ennuierez pas, les missions étant toujours variées et très bien construites, et bien que les personnage sont parfois enfantins, ils sont attachants et charismatiques durant les combats.

L.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *