Critiques,  Kana,  Maisons d'Edition,  Manga,  S-T-U

So Charming!

L’amour se trouve là 

où on ne s’y attend 

pas

 

So Charming! est un Shojo de Kazune Kawahara, publié depuis 2016 et terminé au Japon en 14 tomes. Le tome 10 arrive en France aux éditions Kana en Février 2021 et on s’approche dangereusement de la fin!

 

Nonoka Kozakura assiste enfant aux illuminations du compte à rebours du passage au nouvel an. Émerveillée par tous ces couples, elle décide de venir ici  plus tard avec son petit ami pour briller à son tour. Arrivée au lycée, Nonoka n’a malheureusement toujours pas de petit ami. Elle fait alors tout pour en trouver un, multipliant les chances de rencontre en allant à des soirées, en faisant un petit boulot mais rien n’y fait. Elle rencontre néanmoins Naoya Kiriyama, un garçon qui devient son confident. Mais n’est-ce vraiment que ça? Nonoka ne sait pas vraiment ce que c’est d’être amoureuse et doit alors essayer de comprendre ce sentiment.

Pour commencer, Kazune Kawahara est connue pour avoir fait de nombreux mangas à succès chez nous comme Kôkô Debut, Ore Monogatari et Aozora Yell (qui a d’ailleurs une réédition en cours chez Panini), c’est donc un auteur en qui on peut avoir confiance et qui saura nous divertir.

L’histoire de cette œuvre me paraît pour le moment très agréable à suivre et très mignonne. Elle met de bonne humeur par ses petites touches d’humour, que ce soit par les réflexions que se fait Nonoka, que par sa relation et les dialogues qu’elle entretient avec Naoya. C’est un titre totalement feel good qui saura vous remonter le moral et faire battre votre petit cœur.

Le premier tome nous permet de découvrir un peu l’histoire. On a d’abord Nonoka seule, qui rêve d’avoir un petit ami, on apprend pourquoi elle en veut un à tout prix et on voit son échec. Ensuite, on a sa rencontre avec Naoya qui est quand même mémorable. Si pour le moment il n’y a pas vraiment de relation amoureuse, on peut dire que tous les deux se rapprochent rapidement. Le premier tome nous permet réellement de comprendre pourquoi Nonoka n’a pas de petit ami. Elle n’est jamais tombée amoureuse et ne saurait alors pas reconnaître l’amour, et elle n’observe pas assez le monde qui l’entoure. Les deux grosses problématiques du personnage posées, on peut maintenant se lancer réellement dans l’histoire.

Le premier tome se lit tout seul et nous laisse présager pas mal de rebondissements par la suite avec la nouvelle année scolaire qui s’entame. On a également une Nonoka qui possède un objectif à accomplir que lui a donné Naoya, on sait que l’auteur veut nous mener quelque part et le récit est donc très bien construit.

Par contre, ne vous attendez pas à une Nonoka très dégourdie. C’est un personnage mignon, motivé, qui fait ce qu’elle peut pour avoir un petit ami mais qui est naïf et perd parfois de vue son objectif. Plusieurs fois dans le tome vous ne pourrez vous empêcher de trouver ses réactions adorables, mais aussi de pester contre elle et le fait qu’elle soit totalement aveugle et qu’elle ne voit pas que Naoya se rapproche d’elle, ni ses sentiments pour lui. C’est un personnage qu’on peut apprécier par son humour, mais aussi détester par son côté aveugle et naïf. Après personnellement je l’apprécie quand même et je trouve que son côté aveugle donne du charme et de l’intérêt pour la suite de l’histoire. Cela me donne juste envie de lire la suite afin de pouvoir observer Nonoka et voir le moment où elle prendra conscience de ses sentiments. Au final que Nonoka se mette des œillères me donne encore plus envie de continuer l’histoire et d’être témoin de ces scènes parfois si évidentes d’amour mais pas pour notre personnage principal. Le plus drôle au fond, c’est qu’elle adore observer les couples, et pourtant elle ne sait pas regarder ce qui l’entoure. Si ça avait été le cas, elle aurait probablement été en couple depuis longtemps, où aurait au moins côtoyé plus de garçons.



En regardant les couples heureux, je m’identifierai à eux…ça me donnera l’impression d’être un peu heureuse aussi. Je vais vivre comme ça.

 – Nonoka Kozakura

 

Naoya, lui, est vraiment le personnage qu’on peut aimer ou détester. Je pense que bien des filles seraient séduites par son petit regard et son grand sourire de renard, mais d’autres détesteront probablement son côté moqueur. Pour ma part je l’aime beaucoup, même s’il est directe et peut paraître moqueur, je le trouve plus taquin avec Nonoka. En plus de ça, il prend tout de même particulièrement soin d’elle, agissant souvent en gentleman et la protégeant du mieux qu’il peut. C’est un personnage qui paraît avoir du mal à exprimer ses émotions, que les autres protagonistes ont des difficultés à comprendre, mais qui, je pense, montre clairement qu’il est intéressé par Nonoka. Grâce à lui dans ce premier tome nous avons déjà le droit à des scènes qui font penser à une vie de couple alors qu’ils ne sortent pas ensemble et ce côté ambiguë qu’il laisse, comme s’il jouait à tourner autour de Nonoka, est plutôt plaisant à voir. On peut cependant se dire que jamais il ne dira clairement les choses auprès d’elle à propos de ses sentiments, et il a un côté plutôt mystérieux quant à ses relations passées. Je pense que lui-même ne connaît pas réellement ce qu’est l’amour, ou ne sait pas comment le ressentir.

Leur relation à eux deux est au final une relation d’amitié ambiguë qui pourrait bien vite se transformer en amour s’ils cessaient de se mettre des œillères. Si vous aviez un duo comme ça dans la vraie vie vous les trouveriez plutôt ridicules car c’est pourtant clair qu’il y a un certain feeling qui passe entre eux deux. On peut en tout cas être sûr qu’on va avoir le droit à des scènes plutôt drôles tout au long du manga, remplis de quiproquos et de non dits. J’ai hâte de les voir réellement se rapprocher, même si les premiers éléments perturbateurs commencent à apparaître en fin de tome et promettent une avancée plus compliquée dans leur relation.

 

 

Pour ce qui est des dessins, on reconnaît bien le style de Kawahara Kazune avec des personnages aux grandes bouches. Je trouve néanmoins que si j’ai une impression de chara designs un peu vieillis, elle a su plus ou moins moderniser et renouveler son trait et son style, ce qui est plutôt agréable. Les planches et la disposition des bulles sont claires, la mise en page est jolie avec des trames très détaillées. Je regretterai tout de même le peu de décors mais les trames comblent le manque. À la lecture on ressent bien les émotions des personnages et on a le cœur qui bat avec eux. Bref, l’auteur a fait du bon travail et personnellement j’aime beaucoup le chara-design de Naoya qui colle parfaitement avec son caractère.

S’il y a juste quelque chose que je reprocherai c’est dans notre édition du tome. Je trouve que les tranches de ce manga peuvent jaunir très rapidement comme elles sont blanches. Le lettrage du titre dans des couleurs différentes aurait pu être joli mais parfois il devient illisible de loin comme avec le tome 4 et son jaune qui vieillit très mal. C’est probablement le seul problème que j’aurai à reprocher pour l’édition. Même pour un contraste de couleur, il ne faut pas utiliser de jaune ou d’autres couleurs flashy pour une écriture ça ne rend jamais très lisible et beau. Ce n’est pas forcément une erreur de l’éditeur français qui a voulu être fidèle aux couvertures japonaises, mais une erreur de base de l’éditeur japonais qui n’a pas réfléchi à des titres plus esthétiques et lisibles.

En conclusion, So Charming! est un excellent manga sur la recherche et la découverte de l’amour encore une fois de Kawahara Kazune qui sait toujours se renouveler et nous proposer des scénarios bien sympathiques. Je trouve qu’un Shojo qui parvient à faire battre le cœur de n’importe quel friand de Shojo peu importe sa nationalité, est un bon Shojo et en tout cas, So Charming! a su faire battre le miens! L’histoire est prenante, les personnages sont attachants, on veut lire la suite et on veut voir le couple se former, que de bons points pour cette œuvre. Si vous aimez les Shojo, ou que vous aimeriez en découvrir ou même si vous avez déjà lu un titre de cet auteur, n’hésitez pas à vous pencher dessus. Il est terminé au Japon et bientôt chez nous, vous n’aurez donc aucun problème à vous procurer les tomes et vous n’attendrez pas longtemps avant de lire la suite!

 

L.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *