Critiques,  Maisons d'Edition,  Manga,  S-T-U,  Soleil

The Elf and the Hunter

Création 

d’objets 

magiques 

parsemée de 

romance

The Elf and the Hunter est un Shonen de Umetaro Aoi, publié au Japon depuis 2018 où il comporte cinq tomes. Le tome 2 sort chez Soleil Manga en Juillet 2021.

 


Magritte est une elfe plutôt petite qui vit dans une cabane au fond des bois et qui travaille en tant qu’artisan, fabriquant des objets magiques miraculeux pour les aventuriers. Un jour, elle sauve un enfant appelé Yura, qui lui promet de devenir le meilleur chasseur afin de rester à ses côtés. Quelques années plus tard, ils vivent ensemble et on suit leur quotidien plein d’alchimie et de romance.

 

The Elf and the Hunter est un titre très calme et reposant qui me fait notamment penser à Minuscule pour son côté duo et tranche de vie dans un monde fantastique qui nous émerveille. En effet, The Elf and the Hunter, vous l’aurez deviné, se déroule dans un monde fantastique où il existe des monstres et des aventuriers. On y retrouve donc notamment nombre de lieux que j’ai trouvé plutôt créatifs et beaux à observer, en plus de créatures parfois originales qui font rêver. On peut donc dire que ce manga, en plus d’être calme et reposant, nous permet de nous évader et de rêver d’un autre monde.

Il est cependant pour le moment plutôt épisodique. Un chapitre correspond vraiment à un objet magique et on pourrait avoir peur qu’une certaine redondance s’installe, néanmoins la relation entre les deux personnages semble évoluer tout comme le temps paraît passer. À plusieurs reprises il est question du temps et de l’âge et je pense que c’est le point important que l’auteur a voulu mettre en avant afin de s’innocenter par rapport au personnage de Magritte qui est plutôt petit comparé à Yura. On nous fait bien comprendre que Magritte n’est plus toute jeune et que comme elle est une elfe, cela se voit moins. Pour en revenir sur le côté épisodique, celui-ci ne devrait pas vraiment déranger puisqu’on comprend dès le début qu’on est dans un manga Slice of Life Fantastique et que, malgré tout, la romance entre les personnages nous offre des scènes différentes à chaque chapitre.

De plus, ces scènes permettent la mise en place de moments plutôt drôles et touchants, que ce soit par la manière dont les personnages agissent entre eux, que par les pensées gênées mais bien plus adultes qu’il n’y paraît de Magritte. Plus d’une fois un quiproquo se crée entre les deux personnages et il en découle des scènes amusantes où ils sont gênés, ou encore où Yura, jeune homme encore innocent, ne comprend pas vraiment ce que désirait Magritte. Heureusement, même s’ils sont plutôt timides, vous aurez déjà le droit à des scènes plutôt attendrissantes dans le premier tome, qui prouve que leur relation, même si elle n’est pas encore amoureuse, tend vers ce cap.

The Elf and the Hunter est un titre qui rend de bonne humeur et dont on garde une bonne impression après la lecture. Il se lit tout seul et à aucun moment je ne me suis ennuyée, surtout que personnellement je raffole des personnages et des relations mignonnes. Ce manga est positif du début à la fin, les personnages sourient, semblent heureux et épanouis ensemble, et même quand il se passe quelque chose de grave, cela s’arrange assez rapidement. Il nous berce dans un cocon de douceur et de gentillesse et on aimerait pouvoir y rester un peu plus longtemps.


Quand Magritte réfléchit à la création d’un objet…Elle me tient toujours la main. Comme si elle me disait: “ Je compte sur toi pour me ramener à la maison”.

 – Yura


Cette impression de calme, de douceur et d’épanouissement est uniquement due à des personnages bien construits et positifs.

On peut tout d’abord parler du personnage de Magritte, qui est vraiment le côté petit et mignon de l’histoire. C’est une Elfe, pas très grande, avec une bouille adorable et des moues à croquer. Elle est intelligente et arrive toujours à créer l’objet magique dont les gens ont besoin. Elle est cependant bien plus adulte qu’il n’y paraît, bien qu’elle soit un peu timide en amour on voit bien qu’elle aimerait que Yura soit plus entreprenant envers elle et que ses sentiments se concrétisent. Elle a tout du visuel mignon et certaines de ses réactions nous font clairement craquer.

Cependant, ce n’est pas le seul Être mignon de cette histoire. Yura est certes grand, bien bâti, fort, il n’en reste pas moins adorable quand il est timide ou ne comprend pas les intentions de Magritte. C’est aussi quelqu’un de joyeux, qui sourit tout le temps et qui est profondément gentil. On voit qu’il veut rendre heureuse sa compagne et qu’il est épanouie auprès d’elle.

La relation de ces deux personnages est en somme pour le moment très maladroite, timide mais adorable. La manière dont ils rougissent en se parlant, la façon dont ils agissent l’un pour l’autre avec timidité mais surtout avec l’envie de faire plaisir à l’autre, tout est beaucoup trop adorable et joue vraiment sur l’ambiance mignonne et détendue de l’œuvre. J’ai hâte de voir leur relation progresser et j’espère vraiment que ce sera le cas et que l’auteur ne nous laissera pas juste avec une relation ambiguë.

Enfin, au niveau des dessins, je n’ai rien à redire. Les chara-designs sont originaux que ce soit pour notre duo que pour les créatures qui nous sont présentées dans ce premier tome. Les mimiques de Magritte sont adorables et elle possède beaucoup d’expressions. Les tenues des personnages sont détaillées et intéressantes à observer. Les scènes d’action bien que peu présentes sont suffisantes, même si j’aurai aimé qu’elles soient plus impressionnantes. L’auteur réussit à nous proposer des paysages variés, originaux et plutôt beaux qui attirera l’œil de plus d’un. Enfin, les décors sont plutôt détaillés quand il y en a, l’auteur a l’air de beaucoup jouer sur des traits fins pour les rendre plus complets et c’est plutôt joli au final.


En conclusion, The Elf and the Hunter est un manga qui conviendra à tous ceux qui aiment le Slice of Life Fantastique. C’est un titre reposant et apaisant qui vous rendra de bonne humeur grâce à des personnages positifs. Il propose également un bestiaire plutôt intéressant et le côté alchimie passionne et rend la lecture plus attrayante. Ceux qui aiment la romance mignonne seront également servis grâce à la relation de nos deux protagonistes qui est encore maladroite mais qui évolue déjà petit à petit. De plus les personnages sont adorables et nous proposent des scènes touchantes et drôles. En bref, un bon titre pour se mettre de bonne humeur!

L.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *