Maisons d'Edition,  Manga,  Pika,  S-T-U

Tokyo Aliens

“Il a ça 

dans le 

sang !”

 

 

Tokyo Aliens est un Shonen de NAOE. Publié au Japon en 2020 et qui compte actuellement 5 volumes en cours.En France, les éditions Kana s’occupent de ce manga depuis le début du mois de Novembre 2022. À l’heure où je vous écris ces mots, deux tomes sont disponibles. 

 

À la traduction, nous avons Géraldine Oudin, une personne talentueuse qui s’est occupée de deux gros coups de cœur ; Les Carnets de l’Apothicaire et Magus of the library !

 

Dans un Japon moderne aux allures tout à fait banales, Akira Gunji grandit simplement malgré l’absence de son père, mort pendant son service il y a peu. Mais tout ceci n’est qu’une apparence, un voile trompeur qu’Akira finit par traverser par inadvertance en découvrant l’existence des aliens. De multiples peuples venant d’autres planètes faisant du tourisme pour la plupart dans ce monde en parfaite harmonie et surtout, dans une discrétion absolue.

Afin de garder la situation sous contrôle et de réprimer les quelques délits, une police secrète des aliens a été créée et Akira ne tarde pas à trouver une raison pour l’intégrer… 

 

Tokyo Aliens est pour moi une bonne surprise. Je ne l’attendais pas du tout, sa sortie ne me faisait ni chaud, ni froid et cela me faisait penser qu’à une seule chose : “ah, encore un titre générique…”

Mais quelle honte ces préjugés sans avoir lu l’œuvre ! Contre toute attente, j’ai vraiment aimé ma lecture, j’ai passé un super moment et j’ai dévoré le tome entier sans m’en rendre compte ! 

Le tome était si bien que ça vous allez me dire ? Baaah, il était franchement sympathique, j’irai pas jusqu’à dire que c’est une masterclass. Ça se lit bien, mais vous allez comprendre pourquoi, bien que j’ai adoré le lire, c’est un 7/10 de My Anime List (je les cite eux car sur cette plateforme, tous les animes bons mais pas incroyable se retrouvent dans les 7, parfois c’est pas justifié, mais globalement c’est des notes assez réalistes.)

(PS : au moment où j’écris cette critique, la note est de 7.56, pile dans la moyenne que j’évoquais, c’était sûr en fait !)

Avant de s’attaquer à ce qui fait qu’il est difficile de mettre une note plus élevée à ce stade, on va parler globalement du titre.

 

Akira Gunji est un jeune lycéen, lambda, qui souhaite devenir policier, comme son défunt père. Son décès a été un grand choc pour lui car leur dernière conversation ne fut pas joyeuse. Entreprendre la même carrière que lui peut être considéré comme une manière d’honorer son père et de se “racheter”.  Bien que ce début ne croule pas sous l’originalité, l’auteur nous réserve une petite surprise. Une touche de Men In Black au sein de son manga.  Oui, vous m’avez bien lu. !

 

On retrouve ce sentiment  d’abord via la présence des aliens vivant cachés et en harmonie avec l’humanité, avec tout ce système de voyage (dont je ne vais pas trop parler car c’est plutôt intéressant et ça mérite d’être découvert par vous-même), mais également par la police des aliens, cette brigade secrète avec son QG sous la ville, c’est très MIB ! Pour le coup, c’est bien réussi, on y retrouve cette référence sympathique et cela donne un rendu fort intéressant, bien loin d’un vulgaire plagiat. C’est l’un de ses plus gros points forts et c’est ce qui le sort un peu du lot. 

 

Tout ceci englobe également d’autres éléments aux hauts potentiels, car si les humains et les aliens vivent plus ou moins ensemble, existe-il des êtres dont le sang serait mêlé ? Sans oublier divers mystères, qu’ils soient liés à nos deux protagonistes, Akira Gunji et Sho Tenkubashi ou bien à un alien qui aurait bien trop de dégâts… 

 

Même du côté de la police, tout n’est pas très net… Cela donne une tension qui reste en arrière plan pour le moment mais qui n’est pas à négliger. 

 

On a donc un premier tome complet, qui nous donne les grandes lignes de cet univers, nous apporte de l’action, nous fait nous poser tout un tas de questions et qui apporte un but, en somme un bon premier tome, riche comme il se doit. 

 

Vous comprenez une des raisons pour lesquelles j’ai passé un bon moment à le lire, mais je ne sais pas, il y a deux trois détails qui me turlupinent (j’adore ce mot). Tout d’abord, si ce premier tome est riche, il l’est peut-être un poil trop ? Je sais bien que de nos jours, et surtout dans les magazines de prépublications, ils aiment que tout aille vite mais j’aurai peut-être préféré que l’histoire prenne un peu plus son temps… Le but “principal” fixé est classique, sans surprises, devinable bien avant les premières révélations. Les objectifs plus secondaires ont, eux, l’air un peu plus intéressants, en espérant que sur ce point on y gagne en imprévisibilité. 

Les différents mystères sont bons à prendre, ça ajoute un peu plus de consistance, même si là également, on espère être surpris.

 

Ceci dit, l’ambiance qui se découle du manga est tantôt touchante, tantôt mystérieuse, puis prenante. Touchante par les interactions entre certains personnages, l’histoire de la première alien que l’on rencontre est franchement réussie ! Mystérieuse par… ses mystères. Et prenante, ça, c’est grâce aux moments d’actions correctement rythmés et d’une bonne fluidité. Accompagné par un trait maîtrisé, ça vous enivre rapidement ! 

 

On y retrouve aussi une bonne touche d’humour ! C’est l’humour typique des shonens d’action et c’est un régal. En tout cas moi, ça m’a bien fait rire par moment !

Pourtant, c’était pas gagné dès le départ avec les deux premiers personnages que l’on rencontre ! 

Akira Gunji n’est pas le gars le plus sociable, mais il a au moins une once de courage dissimulée sous beaucoup de peur.  C’est pour le moment un archétype assez classique, il est gentil, prévenant, peu populaire et surtout, ne possède à première vue pas de forces particulières. Sauf que hop hop hop, mystère mystère, il n’est pas que ça. En soit, c’est un peu un Armin de l’Attaque des titans. 

Sho Tenkubashi lui, c’est l’inverse. Il est populaire, doué, a l’air charismatique, et un brin ténébreux. Enfin, vous voyez le genre. Cela étant dit, il est vraiment classe par moment ahah ! Du coup, j’imagine qu’on peut partir plus ou moins sur un Livaï tier avec une tête ou deux de plus ? 

Blague à part, c’est l’un de ceux qui garde son secret le plus… secret. J’ai beaucoup d’espoir pour ce garçon ! 

Il y en a d’autres, des très sympathiques par ailleurs, mais on va s’arrêter là pour les présentations !

Sinon, je ne sais pas pourquoi mais en écrivant, ils me font de plus en plus penser à des personnages de Chainsaw Man, j’ai peut-être un peu trop l’anime en tête en ce moment… 

Côté dessin, bon, là clairement, je vais être bien moins tatillon. C’est super. Les chara-designs ne sortent pas des sentiers battus mais ils sont très sympathiques et donnent un charme incroyable à beaucoup d’entre eux. Une belle réussite donc, comme pour les scènes d’action, globalement assez claires et lisibles, elles offrent surtout de sacrés planches, dont des doubles vraiment cool.

Je me suis arrêté plusieurs fois pour vraiment admirer ces planches, qui dégagent une certaine force. 

Pour conclure, Tokyo Aliens est un bon manga qui, comme je l’ai dit au début, se lit extrêmement bien. Ça passe tout seul, il y a une histoire qui peut paraître un peu classique mais qui a du potentiel, avec de bons personnages, du drame, de l’humour, du mystère. Les dessins sont vraiment réussis avec de belles planches qui vous marqueront au cours de votre lecture.

En terme de durée, on n’a pas plus d’infos pour le moment mais vu comment c’est parti, je pense qu’il y a moyen de terminer tout ça en une quinzaine de volumes. Je dis ça totalement à la louche, si ça se trouve je me goure complètement haha !

En tout cas, si tout n’est pas parfait, tout est au minimum bien voire très bien. Les défauts que j’ai cité ne sont pas irrévocables et se basent seulement sur le premier tome, donc l’histoire, notamment, peut toujours prendre des tournants inattendus qui viendront corriger certains points noirs. 

Si vous êtes à la recherche d’un bon shonen, il est clair qu’il fera l’affaire et le café à la fois. Surtout qu’il est un peu trop passé inaperçu je trouve. Il a un énorme potentiel et ce premier tome est, comme je le disais, globalement une réussite et une belle surprise. 

 

Si vous souhaitez vous procurer les tomes sur notre site internet c’est par ici !

H.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *