Critiques,  Maisons d'Edition,  Manga,  Nobi Nobi,  S-T-U

Sahara, le samouraï aux fleurs

108 pétales et un

futur plus tard…

 

 

Sahara, le samouraï aux fleurs est un Shônen écrit et dessiné par Yûsaku SHIBATA. C’est un One-Shot publié au Japon en 2016 et chez nous par Nobi Nobi en Février 2021!

Cela nous raconte l’histoire d’un samouraï possédant une arme singulière appelée “épée florale”. Cette dernière à des capacités très intéressantes puisqu’elle a la possibilité de prendre l’apparence et les caractéristiques de certaines plantes. L’intérêt de cette arme est capital car on est dans un monde désormais désertique suite à une guerre. Qui plus est, des énormes guerriers automates règnent en maître dans de nombreuses zones rendant le voyage et l’exploration très compliqué. C’est donc grâce à Sahara Sanjuro que Tokiro Yae va pouvoir partir à l’aventure afin de chercher un endroit bien particulier !

Tout d’abord, avant de vous parler plus en détails de l’histoire, je souhaiterai revenir sur un point. C’est un One-shot, nous avons donc une histoire très condensée afin de tenir dans un format comportant 200 pages. Cependant l’auteur a fait, je trouve, un beau travail là-dessus, et je ne sais pas si ce sera le cas mais en tout cas il a beaucoup de potentiel, notamment pour en faire une série complète, ce serait loin d’être la première fois que ça arriverait, en tout cas je serai très content si c’était le cas pour cette œuvre !

Revenons à nos moutons ! L’histoire se déroule dans un monde post-apocalyptique, premier bon point j’adore ça ! Nous sommes cent ans après qu’une avancée technologique trop importante a provoqué une grande guerre qui a transformé le monde en un immense désert. Les habitants vivent désormais comme ils peuvent, la majorité des technologies ont été perdues ou détruites, il ne reste désormais plus que les vestiges du passé qui leur servent d’habitations ou d’outils. La vie est désormais très difficile et certains endroits ressemblent à des bidonvilles où règne la loi du plus fort.

C’est dans une de ces villes que Sahara Sanjuro, notre protagoniste, fit la rencontre de Tokiro Yae qui voulait prendre place dans un dirigeable afin de rejoindre la prochaine ville. Cette jeune fille était en possession d’une chose devenue extrêmement rare, une fleur. Elle l’avait gardé dans un flacon afin de la protéger et de l’emmener dans un endroit qui lui tient à cœur et qui honorerait les dernières paroles de son défunt père.

C’est dans ces circonstance que notre héros va dans un premier temps faire ce que ferait n’importe quel héros, l’a sauver. Oui tout simplement, il n’y a aucune blague avec ça malheureusement. Il se contente de la sauver et de l’aider à rejoindre l’endroit dont faisait référence le père de la jeune fille. Cela ne sera pas de tout repos avec les énormes guerriers automates qui survivent grâce à une auto-alimentation et qui circulent désormais à travers le désert.

Nous allons donc avoir un peu de voyage façon Kino no Tabi ou Majo no Tabitabi où nous allons pouvoir découvrir de nouveaux lieux atypiques et tous plus différents les uns que les autres malgré la même menace qui pèse sur chacune des villes. Malheureusement étant donné que c’est un One-Shot, il ne pouvait pas y avoir autant de détails ni autant d’endroits que dans les œuvres que j’ai cité au-dessus, mais j’ai tout de même apprécié cette partie-là.

L’avantage que cela possède, c’est de ne pas nous faire poireauter longtemps au même endroit, l’histoire avance assez vite, ça laisse un peu de pages pour qu’il y ai du background aux lieux, à l’histoire et aux personnages et globalement tout s’enchaîne assez vite et assez bien. Cela est très plaisant à lire.

Qui plus est, les personnages sont aussi intéressants, comme dit plus haut, l’auteur à tout de même essayé d’y intégrer pas mal de background de ce fait on arrive à s’identifier aux personnages facilement, on comprend ce qu’ils sont et où ils veulent aller. Par ailleurs la fin est très belle, elle conclut cette courte histoire fort sympathique et permet d’avoir une sorte de rédemption pour Sahara.

Les dessins sont également assez jolis, nous avons le droit à de bien belles planches par moment. Les characters designs des personnages sont là aussi sympathiques avec de belles expressions faciales ! Pour les décors, quand il y en a, ils font le café, notamment au niveau des villes et de certains endroits bien particuliers !

En conclusion, j’ai bien aimé ce One-Shot, il n’y a malheureusement pas l’air d’avoir d’adaptation en série plus longue de prévue, il en reste tout de même un très bon O.S, qui se lit très facilement et qui vous fera passer un très bon moment ! Mon avis sur ce tome est resté le même du début jusqu’à la fin, je n’ai pas eu de moments où je me suis dis qu’il y avait eu un raté, c’est une bonne surprise pour ce tome disponible aux éditions Nobi Nobi au prix de 7€90!

Sur ce, bonne lecture à tous !

H.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *