Critiques,  J-K-L,  Maisons d'Edition,  Manga,  Soleil

Libraire jusqu’à l’os

             Récit

  autobiographique 

      d’une libraire 

         japonaise

Libraire jusqu’à l’os est un Seinen de Honda, publié en 2016 et terminé au Japon en 4 tomes. Il nous est arrivé en France aux éditions Soleil en 2020, le 4ème et dernier tome sort en Janvier 2021.

Il s’agit d’une œuvre autobiographique, racontant le quotidien de Honda-san, une libraire dans une grande enseigne. Elle est passionnée par son travail qui est une guerre quotidienne totalement méconnue. Une guerre contre les ruptures de stocks, les clients farfelus, les plannings des sorties, les cartons qui pèsent une tonne. Bref, ses collègues et elle sont seuls face à cette montagne de travail.

Tout d’abord, si vous cherchez un récit calme, ce n’est pas ici que vous le trouverez. Libraire jusqu’à l’os nous présente des anecdotes et sketchs en tout genre dans une rythme totalement survitaminé, le tout dans une grande librairie bondée de monde et débordée de travail. Par contre, si vous êtes passionné par le métier de libraire, si vous aimez rire, ou si vous êtes passionné par le circuit du livre, ce manga est fait pour vous.

Honda-san nous propose en effet de découvrir son métier de libraire à travers 4 tomes. Si dans Shirobako on avait pu découvrir l’animation et dans Sekaiichi Hatsukoi l’édition, Libraire jusqu’à l’os nous permet véritablement d’apprendre le métier de libraire dans ses grandes lignes, avec ses bons côtés et ses mauvais côtés, le tout en s’amusant des anecdotes racontées et en observant ce joyeux bazar. Si vous avez peur qu’une œuvre autobiographique soit ennuyante, sachez que celle-ci ne l’est pas du tout et vous surprendra totalement.

Les anecdotes sont racontées de telle manière que vous pouvez commencer le manga par n’importe quel chapitre et ne pas être perdu. Chaque chapitre propose une anecdote différente et je trouve que tout est bien varié. On ne parle pas tout le temps du même thème et rien que dans le premier tome Honda-san nous expose plein de problèmes différents. Elle nous parle aussi bien de clients qui n’y connaissent rien en mangas, que des fans hardcore étrangers de Yaoi, ou encore des retards dans les planning éditoriaux et des arrivées en masse de livraisons qui rend la mise en rayon chaotique, ou bien la bataille…Euh visite des commerciaux dans la librairie, mais aussi les formations qu’un libraire peut faire. À aucun moment dans le tome je ne me suis ennuyée. La sélection des anecdotes de Honda-san a été parfaitement menée et on découvre absolument toutes les facettes du métier avec humour. Si vous broyez du noir, ce titre saura vous remonter le moral, j’en suis persuadée.

Toute personne dénigrant le travail de libraire devrait lire ce manga qui montre vraiment toutes les difficultés qu’on peut éprouver en étant libraire. Un libraire doit pouvoir conseiller un client et s’adapter peu importe l’indice qu’il possède. C’est une pression énorme parce que tout libraire passionné veut rendre son client heureux et on le voit bien d’ailleurs avec Honda-san qui s’inquiète toujours de la réaction que vont avoir ses clients à ses recommandations. Un libraire doit également connaître un large panel d’œuvres et ce, dans toutes les thématiques possibles. Même s’il ne s’agit pas de son rayon, il doit être capable de conseiller le client et c’est pourquoi, si on a une équipe, il faut s’entraider. Un libraire doit également porter énormément de charges lourdes, il doit courir partout pour ranger et gérer les stocks, mais également pour gérer des problèmes comme des commerciaux un peu trop avides, des clients difficiles, des maisons d’éditions capricieuses.

Les clients me demandent souvent des choses insensées. De mon côté, je ne correspond pas au cliché de la libraire sage aux gros seins. Mais en tout cas c’est un travail palpitant.

                                                                                   – Honda

Comme l’a dit Honda-san, c’est un métier palpitant qui, contrairement à ce que certains pensent, n’est pas de tout repos. Le libraire est aussi bien celui qui vend, que celui qui conseille vos lectures. C’est celui qui saura égayer votre journée par de bons choix. Être libraire c’est être polyvalent, passionné et passionnant et clairement l’engouement de Honda-san pour son métier se ressent totalement dans ce premier tome. Même s’il y a parfois des anecdotes assez difficiles à vivre, Honda-san nous les raconte toujours avec humour et les termine la plupart du temps avec optimisme.

Personnellement j’admire beaucoup Honda-san et tous ses collègues qui ont l’air capable d’humour peu importe la difficulté. On ne peut pas parler de personnages puisqu’ils existent réellement, mais ils ont tous un caractère agréable à suivre et qui vous mettra de bonne humeur. Je trouve Honda-san sincère et adorable dans certaines situations et j’aime beaucoup son caractère franc par moment.

Un dernier point que j’ai trouvé amusant durant le tome, c’est qu’il y a énormément de références à des mangas connus ou moins connus et j’ai bien aimé essayer de rétablir les titres, c’était satisfaisant d’en reconnaître la plupart. Si vous aimez bien déceler des références, ce manga devrait vous plaire.

Pour ce qui est des dessins, ils sont eux-mêmes remplis d’humour. Les chara-designs sont originaux, les noms des personnages sont amusants, les décors sont crayonnés et simples mais amplement suffisants car les pages sont denses en texte. La mise en page est très réussie et respecte bien les codes du sketch de par des situations dessinées avec humour, des expressions amusantes, mais aussi du texte omniprésent créant un joyeux bordel et rendant la lecture plus soutenue, survitaminée, à l’image de la vie d’un libraire. Honda-san a su caricaturer ses collègues et elle-même pour coller à leur caractère et rendre son titre original et marquant. C’est franchement une œuvre agréable à lire et à découvrir.
En conclusion, Libraire jusqu’à l’os est une excellente lecture que je conseillerais à tous ceux qui veulent découvrir un petit bout du monde de la librairie. C’est un manga qui vous rendra de bonne humeur et saura vous remonter le moral. Il est extrêmement bien construit et varié et vous ne vous ennuierez pas une minute. C’est un titre que vous pouvez feuilleter à partir de n’importe quel chapitre, vous ne serez jamais perdu et vous vous amuserez peu importe l’anecdote racontée. De plus, il ne fait que 4 tomes donc il ne prend pas beaucoup de place dans une collection.
                                                                                                                                     L.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *