Critiques,  J-K-L,  Maisons d'Edition,  Manga,  Soleil

La Sorcière Invincible

Passion slime !

 

La Sorcière Invincible est un Shônen écrit par Morita Kisetsu et dessiné par Shiba Yûsuke avec au chara design, Benio ! Il est édité chez nous par Soleil Manga ! On compte 7 tomes publiés au Japon.

Une femme nommée Aizawa Azusa vit dans un Japon moderne où elle se démène au travail. Comme beaucoup de Japonais elle fait des heures supplémentaires. Le souci c’est qu’elle a poussé trop loin, beaucoup trop loin, ce n’est plus des heures mais des jours supplémentaires ! En conséquence, à seulement 27 ans, elle succombe au surmenage, causant sa triste mort. Mais tout va presque pour le mieux ! Un ange l’attend peiné par sa mort, et lui permet d’exaucer un souhait ainsi que de l’envoyer dans un nouveau monde afin de ne plus être l’esclave de la société dans laquelle elle était.

C’est comme ça qu’elle devient la Sorcière du Plateau, non loin d’un paisible village où seuls des slimes vadrouillent aux abords. Elle peut enfin vivre la vie paisible qu’elle souhaitait, enfin presque.

Oui, c’est un Isekai, mais ne fuyez pas ! Vous avez de bonnes raisons de le lire croyez-moi, vous oublierez totalement que s’en est un !

Vous vous en doutez, cela ne va pas exactement se passer comme elle l’aurait voulu. En demandant l’immortalité, elle peut en effet vivre un petit peu comme elle le souhaite sans avoir la contrainte du temps. Cependant la notion du temps finit par changer et après quelques centaines d’années à tuer des slimes, cela finit par se ressentir. Alors que la Natalie numéro 71061 est en service à la Guilde, elle ne peut réprimer sa curiosité et demander à voir les statistiques de la Sorcière. La surprise fut un choc autant pour la réceptionniste que pour Azusa elle-même ! La curiosité est un villain défaut, dans cette situation ça n’a jamais été aussi vrai !

 

 

Mais tout ça n’est pas vraiment à prendre au sérieux. Pour tout vous dire, par moment j’ai plus eu l’impression d’avoir un mélange entre Kobayashi-san Chi no Maid Dragon, Konosuba (deux excellentes comédies, n’hésitez pas à les lire et à les regarder !) avec en protagoniste Lucy Heartfilia de Fairy Tail. Vous allez me dire que je pars en cacahuète ? Peut-être, mais pour ma défense je dirais que c’est La Sorcière Invincible qui est partie le plus loin. C’est un sketch ambulant, mais bien ficelé ! Le personnage d’Aizawa Azusa a des répliques bien placées qui rendent certaines scènes encore plus comiques qu’elles ne le sont déjà. Et c’est un véritable plaisir ! Que dis-je, c’est une extase ! Ce n’est pas aussi drôle qu’un Konosuba qui excelle réellement dans cette partie-là. Ici, il y a plus de moments calmes où le rythme nous laisse entrevoir le quotidien plus tranquille que notre cher personnage principal souhaitait. Bien que la quiétude n’est que temporaire avant un nouvel événement perturbateur.

Si quotidien simple et tranquille rimait avec solitude, déjà ça se saurait, et surtout cela aurait pris fin assez rapidement. Ici cela a pris 300 ans seulement. Car oui, une maison pour elle toute seule c’est bien mais pourquoi pas avec plus de monde ? Pourquoi ne pas avoir une sorte de famille ? Ne serait-ce pas tout aussi agréable que sa douce vie à l’écart des autres ?

En tout cas Aizawa Azusa alias la Sorcière du Plateau, est une femme voulant prendre sa revanche sur la vie qu’elle a auparavant mené, et elle veut le faire en étant au service d’elle-même mais aussi un peu des autres. Elle procure des remèdes aux villageois d’à côté, et leur offre une certaine protection. Sans en avoir vraiment l’intention, elle a une grande reconnaissance de la part des habitants, allant jusqu’à l’admiration de beaucoup. En un sens tout cela me fait penser à un anime que j’ai vu récemment, Kami-tachi ni Hirowareta Otoko, c’est un Isekai (licencié par Wakanim) qui se rapproche pas mal de celui-ci, sauf que là nous avons un homme au lieu d’une femme, et nous avons un ami des slimes, plutôt qu’un… ennemi…

Malgré tout ça, Azusa reste une personne très gentille hein ! Elle a un grand cœur !

« Immortelle ? Je savais que certaines vivaient longtemps, mais immortelle au level 1… »

– La réceptionniste de la Guilde.

 

En tout cas, pour ce qui est des dessins, je les accepte à bras ouverts. J’aime beaucoup le style utilisé pour ce manga, ça sublime le côté mignon des personnages, ça participe grandement aux rires que peuvent nous procurer certaines scènes, c’est agréable à voir, à aucun moment je ne me suis arrêté dans ma lecture en me disant qu’il y avait un problème avec les dessins. Clairement ça fait le café, il n’y avait rien à rajouter !

 

 

En conclusion, La Sorcière Invincible est un bon Isekai, enfin je dis Isekai mais pour tous ceux que ça dérange, ça passe vraiment au second plan, voire plus loin encore. Vous le voyez et le ressentez pour le premier chapitre puis après ce n’est, mais alors plus du tout le sujet. Je ne sais pas si à l’avenir ça va de nouveau être important, en tout cas dans l’état actuel vous pouvez le lire comme une simple Fantasy plutôt qu’un Isekai. C’est une très bonne comédie détente, c’est super agréable à lire et qui plus est ça vous fera esquisser plus d’un sourire !

Sur ce, bonne lecture à tous !

H.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *