Critiques,  Maisons d'Edition,  Nazca,  Webcomics / Webtoons

DICE

Lance un dé et

change ton destin

DICE est un Webtoon de Yun Hyun Seok, originellement publié sur la plateforme Webtoon depuis 2014 et toujours en cours. Il nous arrive au format papier chez Nazca Éditions qui nous proposent directement deux premiers tomes fin Février 2021.

 

DongTae est un lycéen qui subit des brimades quotidiennes à l’école et sert de larbin. La vie est dure et son physique disgracieux ne l’aide pas à se rapprocher de celle qu’il aime: EunJoo. Mais l’arrivée de TaeBin, un nouvel élève, va changer les choses. Celui-ci semble parfait en tous points, tout le contraire de DongTae. Pourtant DongTae est persuadé que TaeBin est mauvais. C’est en le suivant qu’il va découvrir par mégarde le DICE, un dé qui le changera totalement et fera de lui un Dicer. Par le biais de missions qui lui rapportent des dés, DongTae à maintenant la possibilité de rivaliser avec TaeBin pour tenter de protéger celle qu’il aime.

Pour commencer, je tiens à dire que j’ai découvert DICE sur Webtoon et que ma traduction et mes extraits ne seront peut être pas tout à fait fidèles à ceux des éditions Nazca.

DICE est une œuvre passionnante à découvrir, si vous ne vous y connaissez pas en Webtoon, sachez que celui-ci ne vous décevra pas. S’il est un peu long au départ à se mettre en place, c’est pour nous permettre de bien comprendre l’univers dans lequel on évolue et comment va se dérouler l’histoire. L’auteur trouve le moyen de nous expliquer les règles du jeu avec clarté avant de nous lancer dans un scénario plus frénétique et haletant.

DICE commence alors de manière calme, ou plus ou moins. On se familiarise avec DongTae qui subit les brimades de ses camarades de classe et leur sert de larbin. Il doit leur amener à manger, leur obéir, et personne ne semble se soucier de lui. Mais sa rencontre avec TaeBin et surtout la découverte des dés changent totalement la donne. DongTae se retrouve alors face à un dilemme: Changer et devenir beau et fort comme TaeBin pour protéger EunJoo de ce garçon qu’il considère mauvais, ou rester le même et impuissant. Vous l’avez deviné, DongTae choisit de changer.



Le truc dans ta main s’appelle un dé. C’est le cube qui peut tout changer

– X



C’est une histoire typique coréenne. On a véritablement un culte de la beauté, ce qui est parfois un peu dérangeant mais surtout très présent dans les webtoons coréens. Dans Lookism ou encore dans True Beauty, on trouvait déjà l’importance de la beauté en Corée. Sois beau et tu seras aimé, sois moche et personne ne te regardera, tu seras brimé. Là c’est aussi le cas. Notre personnage devient plus beau et tout de suite les personnes se mettent à le regarder autrement. C’est un thème que je trouve un peu malsain car comme on dit la beauté est subjectif, et pourtant la Corée insiste énormément avec des critères de beauté et de la chirurgie toujours plus poussée. J’ai tout de même l’impression qu’ici, l’auteur essaie de le dénoncer et j’espère que c’est vraiment le cas. On peut voir qu’au début DongTae semble perdu par l’attention que les gens lui portent lorsqu’il change son physique et devient plus beau. Il en devient même presque amer car c’est maintenant son ami qui prend sa place de larbin. Quoi qu’il arrive, il semble obligé que quelqu’un soit victime de brimades et cela ne plaît pas à notre protagoniste.

 

Plus qu’une simple histoire sur le culte de la beauté, DICE nous propose une réflexion intéressante sur la vie en tant que jeu. En effet, les Dicers peuvent effectuer des missions que X leur donne pour pouvoir obtenir plus de dés. Ces missions ont évidemment un rapport étroit avec la réalité et ne sont pas toutes saines. On peut se demander jusqu’où elles peuvent aller et à quel point un Dicer peut se laisser aller dans le jeu, et s’il peut perdre toute notion de la vraie vie.

 

Comme dans Killing Stalking, je trouve qu’il y a un côté psychologique poussé très intéressant dans DICE et toute une réflexion à se faire sur le changement et la confiance en soi. Chaque Dicer semble pour le moment avoir été plus ou moins choisi car la vie ne l’avait pas gâté et on les voit chacun d’entre eux réagir d’une manière différente. TaeBin semble vouloir devenir toujours plus beau, DongTae paraît souhaiter se protéger et défendre les autres, ByungCheol a soif de savoir et veut percer tous les mystères de X et des dés. Chacun d’entre eux est intéressant à observer et possède une part plus sombre en lui et un passé moins glorieux.

 

On aurait pu penser que DongTae deviendrait aussi mauvais qu’il semble trouver TaeBin. Mais DongTae paraît garder les pieds sur terre pour le moment et est généreux. Il n’hésite pas à venir en aide à son ami et  lui donner une opportunité de changer. On voit que c’est un personnage au grand cœur, et probablement le plus apte à découvrir tous les secrets autour des dés car il ne va pas uniquement se perdre dans le jeu en évoluant, il semble pour le moment faire attention aux missions qui lui sont données et ne pas toutes les faire si elles ne lui plaisent pas.

 

X est probablement le personnage le plus mystérieux pour le moment de DICE. On ne sait pas qui il est, où il est, si c’est un homme, une femme ou une entité et comment il donne des attributs aux personnages. On sait juste qu’il ne s’agirait pas d’un Dieu mais d’un Maître du Jeu et qu’il serait le seul à s’occuper de tous les dicers. Il y a donc encore énormément de mystère qui l’entoure, lui, mais aussi les dicers. On ne sait pas combien ils sont, combien ils peuvent être au total, peut être que dans l’école elle-même il y a d’autres dicers qu’on n’a pas encore rencontré. On ne sait pas non plus à quel point un dicer peut changer et cette question sera probablement en partie résolue grâce à ByungCheol, l’ami de DongTae qui n’hésite pas à faire des recherches et des expériences pour découvrir la vérité, mettant sa propre vie en jeu.

 

Rien qu’en lisant le début de DICE, on a beaucoup de questions qui se développent, ce qui en fait une œuvre passionnante à lire et à découvrir, qui pourrait être bien plus vaste qu’on ne le pense puisque l’œuvre compte déjà plus de 300 chapitres. On voit que l’auteur a énormément de choses à nous dire et même si je n’aime pas trop le côté “culte de la beauté”, je trouve qu’on ne peut que se laisser emporter par cette histoire qui est vraiment prenante. Une fois l’introduction passée l’œuvre se lit toute seule et des moments de mystère se développent, donnant envie de lire la suite. Je pense qu’une version papier de l’œuvre rendra bien et permettra de mettre encore mieux en avant le suspense qui s’en dégage.

 

 

Parlons rapidement des dessins. Il s’agit d’un Webtoon donc toutes les pages sont en couleur, c’est donc agréable à l’œil. L’auteur a un style un peu particulier qui parfois me dérange, mais je pense qu’après quelques chapitres on s’y habitue. Il y a certains effets vraiment magnifiques, le dessin est dynamique et les décors sont sublimes. L’auteur sait mettre en avant une ambiance différente en fonction de la scène qui se déroule et pour le coup, je ne peux rien lui reprocher pour son dessin.

En conclusion, si vous aimez les Webtoons n’hésitez pas à acheter DICE. Le format papier vous permettra certainement de vous plonger davantage dans l’histoire et surtout au niveau du mystère qui l’entoure. Les éditions Nazca ont su nous montrer à plusieurs reprises qu’ils faisaient du bon travail dans leurs adaptations et je suis persuadée que ce sera également le cas avec ce Webtoon. Si vous ne connaissez pas les Webtoons mais que vous aimez les univers vastes et mystérieux se passant dans une réalité très proche de la nôtre, essayez cette œuvre qui promet de vous faire passer un bon moment durant votre lecture. Même si le côté culte de la beauté m’a un peu dérangé au départ, celui-ci semble passer au second plan pour révéler un côté mystérieux et j’ai bien hâte d’en découvrir plus, je pense que vous serez du même avis. Personnellement j’ai très vite été plongée dedans au point que je n’ai su quand m’arrêter pour faire autre chose. C’est un titre prenant qui saura vous transporter et vous divertir en plus de vous passionner. Le nombre de chapitres existants peut vous faire peur mais dites-vous plutôt que l’histoire ne sera pas bâclée et que l’auteur a certainement bien des choses à nous raconter, d’autant que les éditions Nazca commencent leur parution chez nous, c’est donc le bon moment pour vous de le découvrir en format papier et avec une traduction correcte!

 

L.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *