A-B-C,  Critiques,  Maisons d'Edition,  ManEd,  Webcomics / Webtoons

Battle Through the Heavens

Pour redorer son

blason il devra se 

surpasser

 

Battle Through the Heavens ou BTTH pour les intimes, est un Webcomic de 2012, scénarisé par Tian Can Tu Dou et dessiné par Zhou Hong Bin, édité chez nous par les éditions ManEd depuis 2020. Le troisième tome nous parvient en Décembre 2020.

 

L’histoire se déroule sur un continent où les arts martiaux sont utilisés avec du Dou-Qi qui est l’énergie interne, représentée sous forme de “magie” , et où la loi du plus fort règne. On y suit Xiao Yan, le jeune héritier du clan Xiao qui était promis à un grand avenir. En effet, il était le plus fort de son clan et considéré comme un génie par tous, mais la perte soudaine de ses pouvoirs en fait la risée du clan et seuls son père et Xun gardent espoir en lui. Notre histoire débute véritablement lorsque sa fiancée demande à rompre leurs fiançailles et qu’une promesse est alors faite: Xiao Yan à trois ans pour s’entraîner, après quoi il devra affronter son ancienne fiancée pour rétablir son honneur.

Pour commencer on peut dire qu’on n’a pas une histoire où de base le personnage principal est surpuissant et ça change un peu de tous ces Manhua et Webcomics où le héros possède tous les pouvoirs du monde. Là, il est au fond du trou et lutte pour garder la tête à l’extérieur. Tout le monde l’insulte, même lui n’a plus confiance en lui, bref, un début bien oppressant.

On peut imaginer une certaine ressemblance entre Battle Through The Heavens et Tales of Demons and Gods puisque dans les deux cas on a un héros qui, initialement, peut paraître faible et banal mais qui va certainement s’élever par la suite et dépasser tout le monde. Bon, pour le cas de Xiao Yan ce serait une seconde élévation au-dessus de tout le monde puisqu’il ne faut pas oublier qu’à la base il était surpuissant, ce qui d’ailleurs a dû mettre un sacré coup à son égo et à son moral.

Dès le premier chapitre on a un rebondissement inattendu qui met encore plus notre personnage principal au fond du trou, puisque sa fiancée veut rompre toute alliance avec lui. Ce qui va être intéressant dans cette histoire, c’est de voir Xiao Yan, qui a touché le fond, remonter la pente et reprendre en puissance. On se doute bien qu’il finira par se surpasser et se venger des moqueries et des humiliations subies mais on veut quand même le voir pour le croire.

Déjà au deuxième chapitre la quête de notre héros est donc dévoilée. Il a trois ans pour devenir puissant et cet ultimatum donne de l’intérêt à l’histoire parce que Xiao Yan est limité par le temps et doit devenir, ou plutôt redevenir, puissant dans un lapse de temps plutôt court. Après je trouve ça dommage que comme par hasard on ait tout de suite un élément déclencheur qui va l’aider à gagner en puissance et qui, surtout, était déjà en sa possession. Cela rend alors son entraînement de trois ans plus facile et plus rapide. La situation qui semblait compliquée évolue alors déjà en quelques pages et j’ai un peu l’impression que tout va trop vite. Je me doute que l’auteur avait plein d’idées et qu’il voulait les mettre en place, mais notre héros n’a même pas le temps de broyer du noir où de guérir qu’une potentielle solution s’offre à lui et qu’en plus on a une justification à la perte de son pouvoir.

J’espère vraiment que la suite du scénario vaudra le détour car pour le moment tout se lit très vite, le rythme est effréné et si je ne savais pas que l’œuvre faisait des centaines de chapitres, j’aurai des gros doutes quant à la suite de l’histoire et la durabilité de celle-ci. Au moins, malgré ce scénario rapide, l’histoire se lit plutôt rapidement et on se doute que comme il y a plusieurs clans, il y aura des querelles entre eux qui permettront un regain d’intérêt pour l’œuvre, un peu comme dans Mo Dao Zu Shi.

L’arrivée de Yao Lao donne tout de même un certain côté captivant à cette histoire et j’ai bien hâte d’en apprendre plus sur lui. Xiao Yan a donc toutes les conditions nécessaires avec l’apparition de ce personnage pour s’entraîner et redorer son blason. De plus, les deux derniers chapitres du tome 1 m’ont enfin permis de me mettre dans l’histoire et finalement le côté sérieux du début a laissé place à une mise en scène plus humoristique bien plus agréable à suivre, j’espère vraiment que cela continuera par la suite.

De plus, le côté alchimiste de l’œuvre change un peu des autres histoires d’arts martiaux et apporte une nouveauté attrayante que j’ai bien hâte de voir approfondie. Si au début je n’étais pas emballée par l’œuvre que j’avais peur de trouver trop classique, finalement l’auteur a su se démarquer et attirer mon attention sur certains points, laissant même un léger suspense en fin de tome qui donne envie de lire le second.

Pour ce qui est des dessins, comme c’est un Webcomic, c’est initialement en couleur et donc agréable à l’œil. Les dessins sont corrects et j’espère tout de même une amélioration des traits du dessinateur dans le futur. Je suis impatiente de voir les dessins dans des moments d’action avec l’utilisation des pouvoirs car de ce qu’on a déjà vu ça m’a l’air pas trop mal voire même sympathique. Les chara-designs, eux, font très Shônen action mais c’est souvent le cas pour les Webcomics d’action donc les fans de Shônen devraient bien apprécier.



 

Enfin, parlons un peu des personnages. Il y en a surtout trois que j’aimerais développer un petit peu mais pas trop non plus, le premier tome ne me suffit pas à en dire beaucoup sur eux.

Tout d’abord, Xun. Elle est apparemment la sœur (de cœur ou de sang ça je ne l’ai pas encore compris) de Xiao Yan. Je la trouve mignonne, elle est considérée comme une génie et elle est certainement très forte donc j’ai hâte de la voir un peu plus en action. Son amour inconsidéré pour Xiao Yan me fait un peu penser à l’amour que Miyuki porte à son frère dans Mahouka Koukou no Rettousei et je suis presque sûre que leurs personnalités sont semblables. Elle a également un petit air de Mikasa de Shingeki No Kyojin avec sa manière de vouloir protéger Xiao Yan. Personnellement je l’aime bien et j’espère qu’elle aura un rôle important à jouer pour la suite.

Parlons ensuite rapidement de Yao Lao. Il apparaît un peu sous la forme d’un esprit, dans une bague, et ne semble pas plus connu que ça au premier abord. Je suis pourtant persuadée que ce devait être un personnage important par le passé et j’ai bien envie d’en apprendre plus sur lui, d’autant qu’il m’a donné un regain d’intérêt pour l’œuvre en parlant de faire de Xiao Yan un alchimiste. C’est un personnage encore plein de mystères et j’espère qu’on en apprendra vite plus.

Pour terminer, parlons un peu de Xiao Yan. C’est un personnage qui a perdu ses pouvoirs pendant trois ans. Il était initialement considéré comme un génie et se fait finalement rouler dans la boue. Il me paraissait un peu dépressif et semblait posséder un manque de confiance en lui au premier abord, mais finalement, en avançant dans le tome on se rend compte qu’il a une forte détermination et qu’il n’est pas prêt de se laisser abattre. Il veut se venger, retrouver sa gloire d’antan et semble prêt à tout pour cela. Il a également le caractère espiègle qui va avec son âge puisqu’il n’a que 15 ans et je suis pressée de le voir grandir et mûrir par la suite.

Un homme peut être tué mais jamais humilié

 – Xiao Yan

En général, pour le moment, les personnages sont plutôt intéressants et on sait d’emblée en qui on peut avoir confiance et de qui se méfier. Pour l’instant je n’ai pas franchement de personnage que je trouve moins bien réussi que d’autres et j’ai bien envie de lire la suite afin d’en découvrir d’autres.

En conclusion, si au premier abord Battle Through The Heavens ne m’emballait pas plus que ça, au fil de la lecture j’ai finalement réussi à me mettre dans l’histoire et à me laisser emporter au point que je n’hésiterai pas à lire la suite. J’espère néanmoins que le nombre de chapitres conséquents de l’œuvre n’en fera pas une histoire qui part beaucoup trop loin et qui me lassera. N’hésitez pas à vous faire votre propre avis sur l’histoire qui, je trouve, peut mener à des choses intéressantes bien qu’elle soit un peu rapide au départ.

Pour ceux qui veulent aller plus loin dans l’histoire, sachez qu’il existe une adaptation animée de douze épisodes de 2017 et un drama de 45 épisodes de 2018.

 

L.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *